in

Florent Pagny salué par Jean-Pierre Pernaut pour sa surprenante méthode face au cancer !

Florent Pagny salué par Jean-Pierre Pernaut pour sa surprenante méthode face au cancer !
©L'internaute / Actu

Les deux hommes, souffrant de la même maladie, se soutiennent mutuellement. Florent Pagny salué par Jean-Pierre Pernaut pour sa surprenante méthode face au cancer. On vous raconte tout.

Atteint d’un grave cancer des poumons diagnostiqué depuis le début du mois de janvier 2022, Florent Pagny se montre de plus en plus positif. La bonne attitude estime en effet Jean-Pierre Pernaut. Celui-ci souffre également de la même maladie. Florent Pagny salué par Jean-Pierre Pernaut pour sa surprenante méthode face au cancer.

« Bon, on ne va pas se laisser abattre comme ça« .

À l’annonce de son cancer, le chanteur a fait la Une du dernier numéro de Public. « Cette fois, les mots du docteur ont été précis« , pouvait-on lire dans les colonnes du magazine.

Florent Pagny « souffre en effet d’un cancer des poumons, précisait-on. Mais cette tumeur qui mesure cinq centimètres n’est pas opérable ».

D’une façon ou d’une autre, le chanteur ne se décourage pas. « N’écoutant que son cœur« , l’artiste, en gardant la tête haute, s’est confié auprès de ses camarades dans The Voice, selon toujours la même source.

En montant « sur le plateau, a-t-on assuré, la stupeur est totale. Des larmes avaient coulé« .
L’occasion également pour le chanteur de montrer aux yeux de tous son état d’esprit. Une attitude positive qui rassure ses fans malgré la gravité de son état.

« Bon, on ne va pas se laisser abattre comme ça« , lançait-il. Pour Jean-Pierre Pernaut, l’ancien journaliste de la première chaîne qui combat depuis le mois de mai 2021 le même cancer, c’est la bonne attitude.

« Nathalie m’a appris à ne pas avoir peur de ce mot car elle a aussi souffert d’un cancer très grave il y a quelques années« .

Dans une entrevue donnée à la rédaction de TV Mag, l’ex-pape du 13 heures de la première chaîne l’avait bien confirmé. « Nathalie m’a appris à ne pas avoir peur de ce mot car elle a aussi souffert d’un cancer très grave il y a quelques années« , déclarait-il.

« Tous les médecins font des efforts, mais le malade doit essayer de garder la pêche », a-t-il fait bien mention, avant de conclure: c’est 40% à 50% de la guérison ».