Flambée des prix : attendez-vous à un « tsunami » pour le mois de mars, vos courses vont encore coûter beaucoup plus cher !

Flambée des prix : attendez-vous à un tsunami pour le mois de mars, vos courses vont encore coûter beaucoup plus cher !
Flambée des prix : attendez-vous à un "tsunami" pour le mois de mars, vos courses vont encore coûter beaucoup plus cher !- - © iStock

La flambée des prix des produits alimentaires ne se ralentit toujours pas. Un mois de « mars rouge » nous attend pour 2023 ! Les courses vont encore coûter plus cher ! Explications.

publicité

Si l’inflation générale a ralenti au mois de décembre à 5,9% sur un an, contre 6,2% en novembre, comme indiqué provisoirement ce 4 janvier dernier, le prix de l’alimentation lui, a bien augmenté de 12,2% sur un an en décembre 2022. Face à une telle flambée des prix, comme l’a déjà prévenu le président du comité stratégique E.Leclerc, attendons-nous à un « tsunami » d’inflation alimentaire pour le mois de mars 2023 parce que vos courses vont encore coûter beaucoup plus cher !

Pourquoi une hausse de prix alors que l’inflation a ralentit ?

« La viande surgelée a augmenté de 32%, les mouchoirs en papier ont augmenté de 30% ou les essuie-tout de 29%. Tous les rayons sont touchés« , a fait savoir Yves Puget de la revue spécialisée dans la grande distribution LSA auprès de France Inter.

publicité

« On aura un retour plus fort de l’inflation après le 1er mars et au premier semestre 2023 », confirme-t-il.

Ces hausses s’expliquent principalement par la hausse des prix des matières premières, la hausse des prix de l’énergie ainsi que les différents aléas climatiques extrêmes (sécheresses, gel tardif, etc.), rapporte le Sénat.

publicité

« Ces facteurs ont entraîné une envolée spectaculaire du prix des matières premières agricoles et industrielles dès l’an dernier, entretenue par les craintes des États et entreprises de manquer d’approvisionnement. La guerre en Ukraine, si elle n’a pas provoqué cette inflation, l’a en revanche renforcée et accélérée », est-il détaillé.

Flambée des prix : un « tsunami » pour le mois de mars, vos courses vont encore coûter beaucoup plus cher !

« Mars », explique l’expert de la grande distribution Olivier Dauvers, c’est le moment de l’année durant lequel « sont appliqués en magasins les nouveaux tarifs, fraîchement négociés entre industriels et enseignes ».

publicité

Pourquoi « Rouge » ? Tout simplement car ça va être « sanglant » pour les prix. Cela va faire mal aux consommateurs lors de leur passage en caisse.

« Cette année, toutes les marques ou presque se sont présentées aux “négos” avec des demandes allant jusqu’à… 40 %« , révèle Olivier Dauvers. C’est encore du jamais vu dans les négociations commerciales entre la grande distribution et ses fournisseurs, estime-t-il.

« Les enseignes elles-mêmes voient leurs propres coûts s’envoler. Et ne pourront donc pas être un amortisseur d’inflation », continue-t-il avant de conclure : « La vraie question, la seule, c’est la réaction des clients en rayon. »

publicité