in ,

Faux gendarmes, colis bloqué… voici les 6 arnaques qui circulent en novembre

faux-gendarmes-colis-bloque-voici-les-6-arnaques-qui-circulent-en-novembre

Les fraudeurs ne prennent jamais de vacances ni de jours fériés. Au contraire, ils réinventent toujours les moyens pour appâter de nouvelles victimes, par mail ou par SMS. Ainsi, on vous présente les 6 arnaques qui circulent en novembre pour ne pas tomber dans le piège.

Comment reconnaître et signaler un spam

Les arnaques par SMS continuent à fluctuer malgré les mises en garde par les autorités ou même les médias. De ce fait, le site du 33 700 a fait une liste pour aider les gens à reconnaître et à signaler ces spams. Premièrement, ils invitent toujours les victimes à composer un numéro commençant par 08 ou à 4 chiffres commençant par 3. Aussi, ils peuvent inviter leurs proies à envoyer un SMS à un numéro payant ou à cuivre un lien internet.

Pour cela, ils utilisent comme prétexte une urgence, un colis en attente ou une promesse de gain. Ils utilisent même la phrase d’accroche suivante : « Même si vous doutez, vous avez l’impression que vous avez plus à perdre à ne pas composer le numéro qu’à le faire. »

La majorité des spams SMS viennent de numéros de téléphone mobile. Or, cela ne colle pas « aux conditions d’utilisation prévues dans les contrats des opérateurs mobile. » Ainsi, ce signe doit donc vous mettre en garde.

De surcroît, ils essayent aussi de gagner la confiance des gens en se faisant passer pour des entreprises connues. Ils usurpent l’identité de votre opérateur et même parfois des entreprises du service public.

Alors dans un cas similaire, on doit vite le signaler au 33700. En effet, le site du 33700 apporte des explications en disant :  » cela permet de transmettre aux opérateurs téléphoniques les numéros émetteurs de spams. » De plus, ces derniers pourront couper le numéro émetteur ou même faire une plainte auprès des services de police adéquats.

Les 6 nouvelles arnaques en vogue

Premièrement, il y a l’arnaque indémodable, à l’approche du Black Friday et des achats de Noël. Il s’agit des faux colis non livrés à temps qui vous incite à payer des frais supplémentaires.

Aussi, il y a les SMS usurpant l’identité de l’Agence nationale de Traitement Automatisé des Infractions. Cette forme de phishing vous demande de payer une amende en ligne.

Aussi, les escrocs se font passer pour Netflix en disant que le payement de votre abonnement n’a pas réussi. Ils vous incitent alors à revoir cela en remplissant certaines informations sensibles. Et au pire, cela peut conduire au piratage de votre compte bancaire.

On compte aussi ce mail frauduleux promettant 2% jusqu’à 26% de rendement grâce à de la cryptomonnaie. Malheureusement, une retraitée a perdu près de 90 000€ dans cette arnaque.

Et il y a aussi le chantage à la pornographie. Le malfaiteur déclare détenir une vidéo compromettante de vous visitant des sites pornographiques, obtenu depuis votre webcam. Il demande alors une somme d’argent pour ne pas la diffuser en ligne.

Actu.fr a aussi recensé une arnaque par mail où les malfaiteurs usurpent l’identité des gendarmes qui vous poursuivent pour pédopornographie. D’ailleurs les autorités s’intéressent particulièrement à ce dernier cas. En effet, ils ont même déclaré : « cette fois-ci, un QR code renvoyant vers le site officiel de la Gendarmerie Nationale a été intégré au mail pour duper les gens et leur faire peur.«  Dans tous les cas, il ne faut jamais répondre à ces genre de mail et de SMS.