in

Faustine Bollaert et son mari Maxime Chattam en deuil : cet être très cher qu’ils viennent de perdre

Faustine Bollaert et son mari Maxime Chattam en deuil : cet être très cher quils viennent de perdre
Faustine Bollaert et son mari Maxime Chattam en deuil : cet être très cher qu'ils viennent de perdre !-© Bestimage

C’est sur Instagram que la célèbre animatrice de France 2 a annoncé la triste nouvelle de la mort d’un de ses proches. Les détails.

« La mort m’a vraiment accompagnée » !

Ce 5 septembre dernier, dans le podcast InPower de Louise Aubery, l’animatrice de France 2 a évoqué le sujet de la mort, notamment son expérience personnelle.

« J’ai eu une succession de deuils, y compris des gens très proches. J’ai touché la mort de près. La mort m’a vraiment accompagnée« , confiait-elle sans ambages.

« J’ai des gens qui sont morts dans mes bras ! Quand je te dis que la mort m’a accompagnée, c’est que j’ai été confrontée à la mort de ma meilleure amie quand j’avais 10 ans, de mon premier amour, de mes grands-parents. », Raconte celle qui va bientôt être à la tête de deux nouvelles émissions, Prodiges Pop et de Ça vaut le coup.

Faustine Bollaert a perdu son beau-père, le journaliste Yvon Drouot.

3 jours après son passage chez Louise Aubery, Faustine Bollaert a fait part d’une mauvaise nouvelle sur son fil Instagram. Un proche de la star est décédé le 20 août dernier.

Il s’agit plus précisement du journaliste Yvon Drouot, retrouvé mort à 71 ans dans sa demeure de Seine-et-Marne. Ce dernier n’est autre que le papa de son mari Maxime Chattam.

Comme indiqué dans les colonnes du magazine France Dimanche, le corps du défunt n’a été découvert que plusieurs jours plus tard car il vivait tout seul.

« Le père de mon mari, Yvon, aurait adoré être un artiste« , brisait-elle le silence.

« Il en était un à sa manière… Alors parce qu’il aimait la lumière, j’ai envie aujourd’hui qu’il apparaisse ici et que vous connaissiez le visage du père aimant, du beau-père et du Papyvon plein de vie, loyal et bon qu’il était. », écrivait Faustine Bollaert sous un cliché en noir et blanc de son beau-père.

« Il aurait été fier qu’on soit si fiers de lui. Ghislaine, Maxime, Clémentine, Antoine, Abbie, Peter et Philippine.« , conclut elle sa publication.

« Toutes mes condoléances, plein de courage pour cette épreuve », « De tout cœur avec vous », « Beaucoup de courage en cette période douloureuse… Maxime lui ressemble beaucoup », pouvait-on lire en commentaires.