Ce couple de boulangers choqué par leur facture d’électricité qui passe de 3000€ à 30 000€ par mois !

Ce couple de boulangers choqué par leur facture délectricité qui passe de 3000€ à 30 000€ par mois !
Ce couple de boulangers choqué par leur facture d'électricité qui passe de 3000€ à 30 000€ par mois ! © iStock/Getty images

Ce couple de boulangers écœurés par leur facture d’électricité qui passe de 3000€ à 30 000€ par mois, « Un coup de massue sur la tête » !

publicité

Dans le métier depuis sept ans, Nathalie et Jean-Marc ont reçu, cette fin octobre, un courrier de la part de leur fournisseur d’énergie EDF qui les informe du nouveau tarif d’électricité à partir de mars 2023. Un choc pour ces artisans à Feucherolles (Yvelines) qui voient le montant de leur facture multiplié par 10 d’ici trois mois car leur facture d’électricité passe de 3000€ à 30 000€ par mois !

« Nous allons passer de 3 000 euros à 30 000 euros par mois d’électricité » !

« Quand j’ai ouvert le courrier envoyé par EDF fin octobre, j’ai pris un coup de massue sur la tête », confie la quadragénaire qui tente tant bien que mal de masquer son angoisse devant ses clients.

publicité

« Nous allons passer de 3 000 euros à 30 000 euros par mois d’électricité. Je ne sais pas du tout ce qu’on va devenir… », s’alarme la boulangère.

Face à l’envolée des prix de l’énergie, les aides du gouvernement ne vont pas pouvoir changer grand-chose. A ce rythme-là, la majorité des petits commerçants gros consommateurs d’électricité risquent tous de mettre la clé sous la porte.

publicité

« Même avec les 35 % d’aides de l’État, on n’y arrivera jamais« , confie un Jean-Marc tourmenté. Car comme précisé par le boulanger, il n’y a pas que le prix de l’électricité, « le prix des matières premières aussi a déjà augmenté ».

Ce couple de boulangers n’a pas d’autres choix que d’augmenter le prix des baguettes

Depuis le début de la crise énergétique, nombreux sont les boulangers et autres commerçants qui ont commencé à tirer la sonnette d’alarme.

publicité

Pour Jean-Marc, il est hors de question pour lui, « de continuer à bosser comme un dingue pour (s)’endetter ».

« Si rien n’est fait pour nous, ce n’est pas la peine, regrette-t-il. Je mets la clé sous la porte et je change de métier ».

Face à cette augmentation massive du prix de l’énergie, le boulanger annonce « qu’il augmentera dès le mois de janvier d’au moins 10 centimes le prix de sa baguette » pour tenter de garder la tête hors de l’eau.

publicité