in , ,

Explosion des prix dans les supermarchés en 2023

explosion-des-prix-dans-les-supermarches-en-2023

Les Français se préparent déjà à une mauvaise surprise pour l’année 2023. En effet, avec le prix de l’énergie qui n’arrête pas d’augmenter, on se demande si l’inflation ne va pas frapper encore plus fort l’année prochaine. En tout cas, les données recueillies ne promettent rien de bon. Au contraire, on doit même s’attendre à une nouvelle explosion des prix pour l’année à venir. On parlerait même d’une « inflation à deux chiffres, » selon le journal du soir.

Ainsi, le délégué de la Fédération du commerce et de la distribution a même fait part de son désarroi face à la situation. Jacques Creyssel souligne : « Les demandes de revalorisation qui nous parviennent des fournisseurs sont à des niveaux extrêmement élevés. Entre 15% et 25% sur de nombreux produits. »

D’où vient cette explosion des prix en 2023 ?

Le journal Le Monde nous explique que plusieurs facteurs favorisent l’explosion des prix en 2023. Dans un premier temps, la reprise post-Covid, qui ne facilite pas la vie dans tous les domaines. Ensuite, cette guerre en Ukraine, ne privilégiant pas la production française. À la suite de cela s’ajoute la grippe aviaire. Tout ceci freine considérablement les différentes productions.

Aussi, la crise de l’énergie fait parler d’elle dans tout l’Hexagone et surtout au niveau des grandes industries. Cela encore, sans parler des divers coûts de transport, d’emballages et des matières premières. Plusieurs grandes marques ont même déjà partagé les augmentations qu’elles pratiqueront pour l’année 2023. Voici quelques exemples.

Certains produits concernés

Même si rien n’a encore été fixé réellement au niveau des tarifs, Le Monde nous fait quand même part de certaines données. Il s’agit de pourcentages d’augmentation sur certaines marques. Les voici :

  • Bonbons Haribo : 26%
  • Plats traiteurs Marie : 15%
  • Poulets Le Gaulois : 10%
  • Poulets Maître Coq : 10%
  • Jambons et pâtés de Bresse : 7%

Un responsable d’une grande enseigne française a d’ailleurs passé une interview dans le journal du soir. En effet, il relate et déplore les faits actuels sur les négociations avec les grandes marques. Selon lui : « Quand Pepsi nous demande une hausse de 30%, on ne va pas pouvoir la diviser par deux en négociant. Si on démarre à ce niveau-là, c’est très inquiétant. » Visiblement, les problèmes financiers ne font que commencer pour les Français. Nous attendons de voir la suite.