in

Eric (Les 12 coups de midi) éliminé du Quiz des champions : « Quand on devient numéro un, on a une cible dans le dos »

Eric (Les 12 coups de midi) éliminé du Quiz des champions : Quand on devient numéro un, on a une cible dans le dos
© France 2

Eric (Les 12 coups de midi) éliminé du Quiz des champions, aux portes de la finale. « Quand on devient numéro un, on a une cible dans le dos » !

Ce samedi 29 janvier 2022, les fans de jeux télés ont certainement tous été au rendez-vous sur France 2 pour la seconde édition du Quiz des Champions, présenté par le populaire Cyril Féraud. Eric, Véronique alias Tata Vero et Caroline ont tous été de la partie. C’était sans compter la chute de l’ancien N°1 du jeu de Jean-Luc Reichmann aux portes de la finale. Eric (Les 12 coups de midi) éliminé du Quiz des champions.

« Il y a une émulation. On se disait avec Marie-Christine qu’on n’allait tout faire pour passer le premier tour pour ne pas paraître ridicule » !

Rappelons qu’Eric est reparti du jeu culte de TF1 avec plus de 920 000 euros de gains et de cadeaux dans Les 12 coups de midi, après 7 mois de parcours vertigineux.

Selon le mari de Sandrine, Marie-Christine, la championne de Tout le monde veut prendre sa place est celle qui « représentait le plus gros danger » à ses yeux parmi ses neuf adversaires ?

Face à Véronique et Caroline, Eric s’était-il à un moment senti obliger d’assumer son étiquette de favori… ?

« Il y a une émulation. On se disait avec Marie-Christine qu’on n’allait tout faire pour passer le premier tour pour ne pas paraître ridicule. J’ai essayé de bien figurer et prendre du plaisir. Pour moi, c’était une mécanique nouvelle et certains jeux m’ont beaucoup plu. Ils ont sollicité une certaine élasticité de l’esprit« , reconnaissait le papa de deux filles.

« C’est toujours un objectif de remporter le combat des maîtres, mais il y a une concurrence solide » !

En entretien, Eric était invité à évoquer le cas de Bruno, désormais le plus grand champion des 12 coups de midi. Pensait-il voir son record de 199 victoires tomber aussi vite ?

« Oui ! On a une cible dans le dos quand on devient numéro un, admettait-il. Je savais qu’avec le nombre atteint, quelqu’un pourrait franchir au moins les 200 victoires. Bruno a brillé, il a résisté à toutes les péripéties, bravo à lui », lui saluait Eric.

«  »Ces dernières années, les candidats se « professionnalisent » et sont mieux préparés que les plus anciens, arrivés plus naïvement sur le plateau.

Jusque-là, Eric n’a pas encore remporté d’émission spéciale, que l’on parle des 12 coups de Noël ou du tournoi des maîtres.

« C’est toujours un objectif de remporter le combat des maîtres, mais il y a une concurrence solide. Pour garder le rythme, je continue à attraper des bouts de culture par-ci par-là, mais je ne suis pas tout le temps dessus. J’ai d’autres centres d’intérêt ».