in

Encore une très mauvaise nouvelle pour les automobilistes Français !

Encore une très mauvaise nouvelle pour les automobilistes Français !
Encore une très mauvaise nouvelle pour les automobilistes Français !-© Pinterest

Ce 1er février 2023 a été synonyme de nombreuses augmentations tant dans le bon que dans le mauvais sens.

L’inflation a encore frappé. Une très mauvaise nouvelle vient de tomber pour les automobilistes Français. Voici toutes les infos.

Une très mauvaise nouvelle pour les automobilistes Français vient de tomber !

Ce 1er février 2023 est marqué par l’augmentation record des tarifs péages d’autoroutes. Effectivement, franchir la barrière de péage vous coûtera beaucoup plus cher à partir de ce jour.

« Le prix augmente en moyenne de 4,75 % ce mercredi 1er février, en raison notamment de l’inflation générale« , peut-on lire dans les colonnes du Parisien.

Un record jamais atteint si l’on regarde à la moyenne des hausses de ces dernières années (+ 2 % en 2022 et + 0,44 % en 2021). Si cette annonce est une mauvaise nouvelle pour tous les automobilistes français, notez que cette hausse aurait pu atteindre entre 7 et 8 % comme évoquées au mois de septembre.

Fort heureusement, le ministre des Transports, Clément Beaune, avait appelé à des « augmentations raisonnables ».

Pour pallier cette flambée historique des tarifs, le gouvernement a demandé aux sociétés concessionnaires d’autoroutes (Vinci, Eiffage, Sanef…) des gestes commerciaux ciblés.

En réponse à cette requête, les sociétés Vinci Autoroutes, Sanef et APRR ont respectivement annoncé la mise en place des dispositifs d’aides. Ils proposent tous les trois des réductions de 40%, sous certaines conditions.

Vinci Autoroutes fait un geste commercial

“Les tarifs de 70% des trajets de moins de 30 km, de la moitié des trajets de 50 km, ainsi que de l’ensemble des itinéraires de contournement de 35 agglomérations desservies par le réseau de la société” resteront stables par rapport à 2022.

Pour les abonnés à l’offre “Ulys 30” (2,50€ par mois), la réduction passe de 30% à 40%.

Tout abonné “empruntant régulièrement l’autoroute pour ses déplacements quotidiens”, profitera de cette réduction de 40% sur ses itinéraires préférentiels, “dès 10 allers-retours effectués dans le mois”.

Cette ristourne s’applique “sur la totalité des trajets, quelle qu’en soit la nature”, elle ne concerne pas seulement les trajets domicile-travail.