in

En quelques minutes, on lui vole 1.500 euros chez lui !

en-quelques-minutes-on-lui-vole-1-500-euros-chez-lui

Dans le Tarn-et-Garonne, des arnaqueurs ont réussi à voler 1.500 euros à une victime via un terminal de paiement. En effet, ils usent de l’usurpation d’identité en se faisant passer pour des techniciens de maintenance de stores. Les détails !

Des faux agents de société

Au cas où vous avez la visite d’une entreprise d’entretien de stores mécaniques, faites preuve de vigilance. D’ailleurs, la gendarmerie du Tarn-et-Garonne nous avertit sur l’incident de deux personnes arnaquées dans le département.

Sur leur compte Facebook, les militaires ont expliqué qu’une personne était à deux doigts de se faire arnaquer de 1.500 euros en quelques minutes seulement. En fait, deux hommes se seraient présentés à l’appartement de la victime et se faisaient passer pour deux techniciens. Une fois l’entretien terminé, l’un d’eux a exigé un versement de 20 euros, payable par carte bancaire uniquement.

Un double paiement avec un total de 1.500 euros

Ce dernier a ensuite montré un terminal de paiement où la victime a composé son code secret une première fois, croyant payer 20 euros. Puis, il lui aurait ensuite demandé de recomposer le code, affirmant que cela n’avait pas fonctionné la première fois.

En fait, la victime confirmait sans le savoir des paiements de 1.000 € d’abord, puis de 500 €. Les deux hommes sont alors rapidement repartis, ont expliqué les gendarmes, précisant que la victime devait recevoir un récépissé par mail. Heureusement, consciente de l’arnaque, la fille de cette dernière a pu faire opposition à temps, a rapporté 20 Minutes le 10 novembre.

35 victimes pour 36.000 euros

Malheureusement, ce n’est pas la première fois que des malfrats usent de ces terminaux de paiement pour siphonner de l’argent. En octobre, La Dépêche du Midi a rapporté une manigance dans laquelle trois escrocs se faisaient passer pour des salariés d’Engie, d’ERDF ou GRDF. Cela, tout en s’habillant adéquatement.

Les malfaiteurs auraient réussi à détourner une bonne somme d’argent des personnes âgées en leur faisant croire que le compteur était défectueux et qu’ils venaient les rembourser. Là aussi, les cibles se voyaient présenter un terminal de paiement, insèrent la carte et composaient le code pour recevoir l’argent instantanément. Il paraît que les trois auteurs ont volé 35 victimes pour un total de 36.000 € de vols.