in

Eau du robinet contaminée : découvrez comment vous pouvez vous protéger de ce parasite intestinal

Eau du robinet contaminée : découvrez comment vous pouvez vous protéger de ce parasite intestinal
Eau du robinet contaminée : découvrez comment vous pouvez vous protéger de ce parasite intestinal !-© iStock

Eau du robinet contaminée : découvrez comment vous pouvez vous protéger de ce parasite intestinal. On vous décrypte tout ici.

2 mois et demi sans eau potable…

Comme indiqué le 4 juillet dernier par Nice-Matin, cela fait deux mois et demi que des centaines d’habitants des Alpes-Maritimes ne peuvent plus consommer de l’eau potable en raison de la présence de Cryptosporidium.

« Le Cryptosporidium est un parasite qui est très difficile à détecter », explique l’ARS PACA.

La propagation de ce parasite se fait par le sol contaminé, la consommation d’aliments ou d’eau contaminés, ainsi que par le contact avec des surfaces souillées par les matières fécales d’humains ou d’animaux infectés.

Récemment, une trentaine de cas de cryptosporidiose, présentant des symptômes gastro-intestinaux, ont été diagnostiqués dans la région de Grasse.

Depuis le 2 juin dernier, 18.000 habitants des communes de Cabris, Saint-Cézaire-sur-Siagne, Spéracèdes, Le Tignet et Peymeinade, qui sont approvisionnées en eau par la Régie des eaux du canal Belletrud, ne peuvent plus consommer l’eau du robinet.

Malheureusement, ils devront attendre au moins jusqu’au 15 août prochain. Selon l’ARS, un retour à la normale nécessite du temps et le respect d’étapes pour traiter l’eau.

Ainsi, comme rapporté par Nice-Matin, une unité de désinfection par ultraviolets a été ajoutée à l’usine d’eau potable de Camp Long, en complément du processus de chloration actuel.

Eau du robinet contaminée : découvrez comment vous pouvez vous protéger de ce parasite intestinal

Le Cryptosporidium est à l’origine d’une maladie diarrhéique, dont les principaux symptômes se manifestent par des crampes abdominales et des diarrhées.

Le Cryptosporidium se transmet généralement à l’Homme par le biais d’une eau ou d’un aliment lui-même contaminé.

Étant un germe transmissible, il est fortement recommandé à toutes les personnes atteintes de la maladie ou en contact avec des personnes malades de suivre des mesures d’hygiène rigoureuses : se laver régulièrement les mains et utiliser du gel hydro-alcoolique.

Selon Le Figaro, 200 bouteilles sont actuellement disponibles dans les mairies. « Une fois que toutes les étapes de traitement seront terminées, les restrictions seront levées ».