in

« Du jour au lendemain, mon badge a été désactivé » : Mélissa Theuriau balance sur son licenciement chez TF1 !

Du jour au lendemain mon badge a été désactivé : Mélissa Theuriau balance sur son licenciement chez TF1 !
© Programme Tv

Au courant de l’année 2006, le destin de la femme du comédien le plus célèbre de la France a pris une tournure bien triste. Salariée de LCI, la mère de famille ne voyait même pas venir le coup bas du groupe TF1 pour la remercier. « Du jour au lendemain, mon badge a été désactivé » : Mélissa Theuriau balance sur son licenciement chez TF1.

Les hauts responsables du groupe TF1 n’ont pas utilisé une méthode douce pour écarter Mélissa Theuriau. Interrogée par nos confrères du journal Le Parisien, l’épouse de Jamel Debbouze regrette encore cette terrible décision. « Du jour au lendemain, mon badge a été désactivé » : Mélissa Theuriau balance sur son licenciement chez TF1.

« On m’avait demandé de ne pas l’approcher ».

Cela fait bientôt 14 ans, jour après jour, que l’ancienne journaliste de LCI est mariée à Jamel Debbouze. Malgré le temps, les deux tourtereaux continuent de s’aimer comme au premier jour.

Interviewée récemment par la rédaction du Parisien, la belle brune a fait une confidence surprenante sur sa vie de couple ainsi que sa vie de famille.

« Je faisais un sujet pour Zone interdite, se rappelait la productrice de documentaires. On m’avait demandé de ne pas l’approcher, mais il m’épiait derrière un journal qu’il tenait à l’envers », racontait-elle avec autant de passion.

« La discussion s’est engagée, je n’entendais plus que l’intelligence, ajoutait-elle. C’est moi qui ai cherché à le joindre… pour poursuivre nos échanges simplement, a-t-elle fait bien mention.

« À l’époque, nous étions l’un comme l’autre en couple« , ajoutait-elle. Mais l’alchimie s’était déjà opérée. Les choses sont allées très vite. Tout le monde connaît la suite !

« C’était très violent« .

Par la suite, la maman de deux enfants était revenue sur son licenciement, orchestré par le groupe TF1. Un fait qui remontait à l’année 2006. À l’époque, Mélissa Theuriau n’avait que 28 ans.

En déclinant l’offre de devenir la remplaçante de Claire Chazal, cette décision lui a coûté extrêmement cher. « Je sentais que je n’avais pas les épaules pour ce poste, j’avais peur de décevoir » se justifiait Mélissa Theuriau.

Pour mettre à exécution son plan, TF1 n’a pas choisi la manière douce. « Mon badge a été désactivé du jour au lendemain. C’était très violent« .

Mais cela lui a permis d’étendre sa carrière, d’abord chez M6, pour devenir aujourd’hui propriétaire d’une maison de production.