in

Des enfants arnaqués sur Instagram, les parents ont été dépouillés de 85.000€

Des enfants arnaqués sur Instagram les parents ont été dépouillés de 85.000€
© 123 RF

Des enfants arnaqués sur Instagram, les parents ont été dépouillés de 85.000€. Ils auraient fait au moins 31 victimes dans toute la France.

Les escrocs avaient comme trame le célèbre jeu en ligne Fortnite. Les enfants en question sont approchés sur le réseau social Instagram. Des enfants arnaqués sur Instagram, les parents ont été dépouillés de 85.000€.

Plusieurs enfants escroqués sur Instagram, des parents ont perdu 85000€

« L’interlocuteur leur promet des V-bucks, une monnaie fictive utilisée dans le jeu » en question.

« En échange, il réclame une photo de la carte bancaire de ses parents, ainsi que les codes de validation des achats. Et la victime s’exécute », rapporte nos confrères du quotidien francilien.

Les arnaqueurs auraient, au moins à 31 reprises, dérobé de l’argent sur des comptes en banque d’habitants de la France, à travers leurs enfants. Ils étaient encore mineurs lorsqu’ils ont monté cette vaste escroquerie.

Ce jeudi, 03 jeunes âgés entre 18 à 19 ans ont été déférés devant le tribunal judiciaire de Versailles et placés sous contrôle judiciaire.

Malgré leur faux numéros de téléphone générés sur Internet, les ados ont été finalement identifiés grâce aux adresses IP, mails et postales auxquelles ils avaient recours pendant les nombreuses transactions antérieurement effectuées.

Ce qui a conduit à leur interpellation le 5 octobre dernier à Mantes-la-Ville (Yvelines).

Ils faisaient des victimes dans plusieurs territoires français. A savoir en Île-de-France, en Loire-Atlantique, en Savoie, dans l’Eure, l’Hérault, le Vaucluse, l’Isère, le Doubs, le Nord Pas-de-Calais, et même en Corse.

Une fois qu’ils aient accès à la photo de la carte bancaire, ces jeunes n’hésitent pas à contacter le titulaire du compte en se faisant passer pour des conseillers bancaires.

Ils vont jusqu’à lui faire croire qu’il est victime d’une fraude fiscale et obtiennent ainsi des codes de validation qui leur permettent désormais d’opérer des virements directement sur leur compte personnel, ou effectuer des achats en ligne. Le préjudice est estimé à 85 000 euros.

Ces ados comparaîtront devant le tribunal judiciaire de Versailles le 6 mars 2023.

Les parents du principal protagoniste de cette affaire font par ailleurs l’objet d’une procédure pour « recel de bien acquis par escroquerie ». Ils comparaîtront devant le tribunal judiciaire de Versailles le 6 mars 2023, avec leur fils et un autre acteur majeur de cette affaire.

Ils seront également convoqués devant le juge des enfants avec leur troisième complice, pour la période où ils étaient encore mineurs.