in

Découvrez pourquoi Bruno est absent des 12 coups de Noël

Découvrez pourquoi Bruno est absent des 12 coups de Noël
© TF1

Découvrez pourquoi Bruno est absent des 12 coups de Noël. La rédaction d’Il est encore temps vous en dit plus ici.

Si le 24 décembre dernier, Jean-Luc Reichmann a eu l’occasion de retrouver les plus grands champions de son jeu culte, une personne manquait à l’appel. Découvrez pourquoi Bruno est absent des 12 coups de Noël. La rédaction d’Il est encore temps vous indique tout !

Jean-Luc Reichmann se confie sur la programmation de son prime sur TF1.

Lors de ce numéro spécial pour Noël, baptisé Les 12 coups de Noël, le compagnon de Nathalie Lecoultre a donné rendez-vous à des célébrités qui se sont défiées entre eux.

Les gains remportés ce soir-là seront reversés à des associations. Jean-Luc Reichmann a été épaulé des enfants ainsi que de sa maman dans la programmation de la soirée.

Les petits ont répondu Mcfly et Carlito. Ma mère, elle, voulait voir Mimie Mathy. Quand aux plus grands, ils adorent Soprano et Gims, qui vient avec Vitaa. Et tout ce beau monde a accepté l’invitation !”, révélait-il auprès du magazine Nous Deux, le 21 décembre.

Paul, Xavier, Eric ou encore Timothée ont tous été de la partie. Blandine, celle qui a été tout récemment éliminée du jeu, a également été présente dans Les 12 coups de Noël.

Bruno quant à lui, a choisi de ne pas venir. Reparti des 12 Coups de midi avec 1.026.107 euros de gains cumulés en 252 participations, Bruno explique avoir eu besoin de prendre une pause.

« Il a besoin de respirer, de prendre du recul ».

C’est Jean-Luc Reichmann en personne qui l’avait annoncé auprès de Télé-Loisirs. “Il est en vacances, il en profite !”, révélait-il. L’animateur d’ensuite rajouter que le trentenaire a été “surexposé médiatiquement” et qu’il a “le droit de prendre du recul”.

On est dans le respect aux 12 Coups de midi. On le reverra plus tard dans l’émission, assurait-il. Vous savez, la télé, la médiatisation, c’est un rouleau compresseur. Il a été assujetti à beaucoup de pression quand même ».

« Il était dans une régie publicitaire, et là, il se retrouve sous les feux de la rampe. Il a besoin de respirer, de prendre du recul. Comment ne pas comprendre ça ?”, faisait-il mention.