in

De bonnes nouvelles s’annoncent pour le prix du carburant

de-bonnes-nouvelles-sannoncent-pour-le-prix-du-carburant

Actuellement, le prix du carburant à la pompe a baissé. Les Français ont remarqué cela même si la remise gouvernementale est fixée à 10 centimes dernièrement. En effet, des raisons sont à l’origine de cette baisse. Et face à cela, les Français peuvent vraiment se réjouir.

Baisse du prix du carburant à la pompe

Pour rappel, l’État a décidé d’offrir aux foyers une aide relative au bouclier tarifaire sur l’énergie. En effet, il s’agit de donner une remise gouvernementale aux familles françaises. En septembre dernier, cette remise avait 30 centimes de valeur. Actuellement, elle n’est plus qu’à 10 centimes. Et le pire, elle n’existera plus à la fin de l’année.

Face à cette diminution de l’aide gouvernementale, les utilisateurs s’attendaient déjà à payer beaucoup plus chers que d’habitude. Mais à leur grande surprise, même avec la diminution de 20 centimes de l’aide, le prix du carburant restait généreux et raisonnable.

Raisons de l’augmentation contenue

Faisons-nous face à une baisse de prix ou d’une augmentation contenue ? En effet, le prix actuel du baril du Brent n’excède pas 90 dollars. En effet, pour être plus précis, le cours du pétrole Brent est à environ de 87 dollars. Et on considère cela comme un prix inférieur à la normale.

La situation de la Chine explique réellement ce prix contenu. En effet, la Chine mène encore actuellement son combat face à la propagation du coronavirus. À cause de cela, plusieurs entreprises sont obligées de fermer leurs portes. Ainsi, il y a une grande diminution de l’utilisation du pétrole face à la situation en Chine.

Plus de catastrophe à la pompe pour l’année prochaine ?

Récemment, l’OPEP+ (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole et plusieurs alliés) a voulu baisser le prix du pétrole. Mais malheureusement, en vain.

Par contre, la situation mondiale du moment a un fort effet sur le prix du carburant en baisse. D’un côté, la situation de la Chine. D’un autre côté, l’atténuation des relations entre les États-Unis et l’Arabie Saoudite. Face à tout cela, on espère vraiment que le prix du carburant ne serait pas onéreux au début de l’année 2023.