Cumul emploi retraite : voici ce qu’il faut connaître avant de se lancer

cumul-emploi-retraite-voici-ce-quil-faut-connaitre-avant-de-se-lancer
publicité

Les retraités sont confrontés à de nombreuses difficultés comme en ce qui concerne le cumul emploi retraite. Alors, actuellement, certains peuvent s’attendre à combiner travail et retraite pour atteindre leurs objectifs. Cette solution permet de compléter les revenus en reprenant une activité. On va vous dévoiler les détails dans cet article.

Cumul emploi retraite : peut l’utiliser ?

Les retraités, ayant atteint l’âge légal de la retraite (62 ans) et éligibles à une pension à taux plein, ont le droit de reprendre une activité professionnelle. Pour bénéficier du cumul de l’emploi à taux plein, tous les droits (retraite de base et retraite complémentaire) doivent également être liquidés. Pour cela, vous devez contacter votre assurance retraite et Agirc-Arrco.

publicité

Cependant, si vous avez suffisamment payé, vous pouvez percevoir un salaire en plus de votre pension. Rien n’empêche les retraités de continuer à travailler et à gagner de l’argent. Toutefois, il existe des règles qui réglementent le cumul des relations de travail des personnes âgées.

Les critères du cumul partiel

Les retraités qui n’ont pas suffisamment payé ou qui ont liquidé leurs droits peuvent recourir à la semi-retraite. Alors, leurs revenus (pension et salaire de votre nouvel emploi) ne doivent pas dépasser 1,6 Smic. À noter que ce plafond équivaut de plus à 2 633 € par mois. Néanmoins, il peut ainsi être fixé à la moyenne des 3 derniers mois d’activité (avant la retraite). Dans certains cas, ce calcul reste plus favorable à ceux qui reprennent une activité après la retraite, compte tenu des primes de départ à la retraite.

publicité

Par contre, différentes règles continuent de s’appliquer aux retraités du secteur public. Vous ne pouvez pas gagner plus d’un tiers de votre pension au cours d’une année dans le cadre d’une augmentation partielle de la pension. Ce plafond devrait aussi être relevé de 7 201,93 € en 2022. Même avec une rente annuelle de 30 000 €, vos revenus complémentaires ne doivent pas dépasser 17 201,93 € par an. Aussi, pour les retraités des professions libérales, le crédit partiel pour travail de retraite ne doit pas dépasser les plafonds de l’assurance sociale. Le revenu annuel est de 41 136 euros.

Or, que se passe-t-il lorsque vous dépassez ces limites ? L’excédent de revenu est ainsi déduit de votre pension. Si vous exercez un emploi à temps partiel au moment de votre départ à la retraite, vous devez en informer la caisse de pension. Pour cela, vous devrez fournir le nom et l’adresse de votre nouvel employeur. Vous devez également indiquer vos revenus et tout autre organisme qui vous verse une pension. Ces informations permettent de vérifier que ces revenus ne dépassent pas les limites approuvées.

publicité

Si vous cumulez le travail après la retraite, le montant de la pension ne changera pas

Notez que même si vous travaillez et payez des cotisations après votre retraite, le montant de votre rente ne changera pas. En effet, il reste au niveau atteint lors de la liquidation des droits. Ce nouvel emploi ne donne pas droit à une pension plus élevée et ne confère pas de nouveaux droits.

Il existe cependant quelques exceptions, précisément pour les militaires et certaines professions libérales. Dans ce cas, veuillez contacter la caisse de pension.

publicité