Crise énergétique : voici les aides prévues pour les ménages et les entreprises ce 2023

Crise énergétique : voici les aides prévues pour les ménages et les entreprises ce 2023
Crise énergétique : voici les aides prévues pour les ménages et les entreprises ce 2023. - © Adobestock

Crise énergétique : voici les aides prévues pour les ménages et les entreprises ce 2023. On vous décrypte tout dans les lignes qui suivent…

publicité

Les prix de l’énergie vont exploser en 2023 et ce n’est que le début ! 40 % des ménages en France vont connaître une hausse de 15 % de leur facture de gaz dès le 1er janvier dernier. Une seconde hausse est à prévoir dès le 1er juillet 2023 et ce pour tout le monde. Crise énergétique : voici les aides prévues pour les ménages et les entreprises ce 2023.

Le gouvernement propose toute une série de dispositifs pour aider les particuliers mais également pour accompagner les entreprises qui font face à la hausse des coûts de l’énergie. L’équipe rédactionnelle d’Il est encore temps vous fait le point.

publicité

1- Aide pour les particuliers.

  • Bouclier tarifaire reconduit

Grâce au bouclier tarifaire, la hausse des prix de l’énergie est contenue à 15%. Au-delà, le gouvernement s’engage à prendre en charge le supplément pour « tous les ménages, les copropriétés, les logements sociaux, les petites entreprises et les plus petites communes », a fait savoir l’administration.

La facture mensuelle de gaz va augmenter de 25€ par mois en 2023, au lieu de 200€ sans bouclier tarifaire. Ceux qui se chauffent à l’électricité connaîtront une hausse de 20€, contre 180€ sans bouclier, estime l’exécutif.

publicité
  • Chèque carburant de 100€ dès mi-janvier.

Depuis le 1er janvier 2023, une indemnité carburant de 100 euros va être versée aux « 10 millions de travailleurs les plus modestes » qui utilisent leur véhicule (voiture ou deux-roues) pour se rendre au travail. Ils devront être inclus dans les cinq premiers déciles de revenu.

Cette aide est individuelle et pour l’obtenir, il faut faire une demande sur le site des impôts, à partir du numéro de carte grise et de la plaque d’immatriculation du bénéficiaire.

publicité

La demande pourra être formulée dès le 16 janvier 2023 pour un versement huit jours plus tard.

« L’aide de 100 euros sera versée sur le compte bancaire que vous avez communiqué à l’administration fiscale, sans démarche supplémentaire de votre part ».

  • Chèque énergie classique dès ce printemps 2023

Un chèque énergie classique, entre 48 et 277 €, sera distribué en avril à 5,8 millions de ménages en vue de les aider à payer leurs factures de gaz, d’électricité ou des travaux de rénovation énergétique.

  • Chèque fioul et chèque bois.

Un coup de pouce entre 100 et 200€ a également été mis en place pour 1,6 million de ménages se chauffant au fioul et entre 50 et 100€ pour 2,6 millions de foyers qui se chauffent au bois. Le premier dispositif peut être demandé jusqu’au 31 mars 2023 alors que le second jusqu’à fin avril 2023. 

  • « MaPrimeRénov »

« MaPrimeRénov » va être rehaussé en 2023. Les primes individuelles évolueront pour les foyers « très modestes et modestes, à respectivement 3000 et 1500 euros ».
Le bonus de 1000 euros pour le remplacement d’une chaudière au fioul par une chaudière à gaz sera supprimé dès ce 1er avril.

Les forfaits « rénovation globale » ainsi que les plafonds des travaux finançables seront rehaussés pour « accentuer le soutien aux ménages modestes » dans ces projets.

2- Aides pour les entreprises.

  • La baisse de la TICFE sera maintenue pour toutes les entreprises.
  • Un « amortisseur électricité » a également été mis en place pour les TPE-PME ayant un compteur d’une puissance supérieure à 36kVA. Cette aide d’une durée d’un an, ne nécessite aucune démarche de la part des entreprises.
  • L’aide « gaz électricité » pour les entreprises les plus énergivores sera prolongée jusqu’à fin décembre 2023. Ce coup de pouce est soumis à des plafonds et son montant varie en fonction de la situation de l’entreprise.
publicité