Crise énergétique : faites-vous partie des bénéficiaires de ces aides ?

crise-energetique-faites-vous-partie-des-beneficiaires-de-ces-aides
publicité

Outre l’inflation, une crise énergétique majeure a marqué l’année 2022. Cependant, pour faire face à l’augmentation des prix, nous avons plusieurs aides à notre portée.

Crise énergétique : qui a droit à cette aide et quel est son montant ?

Introduit en 2018, le chèque énergie cible les ménages les plus précaires (avec un revenu annuel en dessous de 10 800 €). Néanmoins, avec la crise énergétique que nous vivons, le système a rencontré une évolution. En effet, outre l’aide habituelle, la Première ministre a annoncé un chèque énergie exceptionnel. Ainsi, les critères d’éligibilité ont été élargis pour couvrir davantage de ménages. Précisément, à partir de la fin d’année, les familles ayant un revenu inférieur à 17 400 € (par unité de consommation) recevront entre 100 et 200 €.

publicité

Pour savoir si vous êtes éligible à cette allocation, vous pouvez faire une simulation sur le site du chèque énergie. Ce dernier peut désormais aider 12 millions de foyers, alors qu’auparavant, il n’était attribué qu’aux foyers les plus modestes. Voilà un coup de pouce qui sera le bienvenu en cette période de crise !

Veuillez aussi avoir votre dernier avis d’imposition à portée de main pour voir si vous êtes admissible à cette aide. Ensuite, saisissez votre revenu fiscal de référence. Puis, il faut vérifier la composition du ménage. Comptez 1 unité de consommation par adulte, 0,5 UC par enfant de plus de 14 ans et 0,3 UC par enfant de moins de 14 ans. Divisez ensuite le revenu fiscal de référence par le nombre d’UC. Si le résultat ne dépasse pas les 10 800, vous toucherez 200 euros. Par contre, si le résultat tombe en dessous de 17 400, vous recevrez 100 euros.

publicité

Autres dispositifs connexes au chèque énergie !

À part le chèque énergie, l’État n’a pas oublié ceux qui utilisent des moyens de chauffage alternatifs. Alors, il a proposé deux autres variantes du chèque énergie. Par conséquent, si vous utilisez du bois de chauffage, vous pourriez être admissible à une subvention gouvernementale. Celle-ci varie entre 50 € et 200 €, selon vos ressources. Le but est de soutenir les gens pendant cette crise énergétique. Néanmoins, pour prétendre à ce chèque, il faut fournir la facture d’achat du bois.

Un autre chèque énergie a également été créé pour ceux qui se chauffent encore au fioul. En effet, après la crise de l’énergie, les prix ont grimpé en flèche.

publicité

Enfin, 50 % des Français peuvent s’attendre à une indemnité carburant. Cette aide de 100 € s’adresse aux travailleurs à faible revenu qui utilisent quotidiennement leur voiture. Selon Elisabeth Borne, cette subvention remplace la remise valable jusqu’au 31 décembre. De plus, elle permettra aux plus démunis de se déplacer malgré la crise énergétique. Pour en bénéficier, vous devez alors vous rendre sur le site des impôts à compter de janvier. Ensuite, vous devrez saisir vos informations fiscales et prouver que vous utilisez votre voiture pour aller travailler.

publicité