in

Crédit immobilier : qui peut accéder à un prêt à taux zéro en 2023 ?

Crédit immobilier : qui peut accéder à un prêt à taux zéro en 2023 ?
Crédit immobilier : qui peut accéder à un prêt à taux zéro en 2023 ?-© Getty images

Le PTZ est le dispositif de soutien permettant aux ménages à revenus modestes et intermédiaires de financer l’acquisition de sa résidence principale. Découvrez si vous aussi, pouvez bénéficier de ce prêt ?

En termes de crédit immobilier, qui peut en 2023, accéder à un prêt à taux zéro ? Il Est Encore Temps vous donne quelques éléments de réponse dans les prochaines lignes de cet article.

Le PTZ doit être complété par un ou plusieurs prêts.

Le PTZ ne peut effectivement pas financer la totalité de l’achat de votre résidence. Il doit être complété par un ou plusieurs prêts « et ne peut excéder le montant du ou des autres prêts, d’une durée au moins égale à deux ans, concourant au financement de la même opération« , Précise economie.gouv.fr.

Le montant de votre prêt à taux zéro varie selon la nature du logement (neuf ou ancien), du prix d’achat du logement, de la zone dans laquelle il se trouve et enfin, du nombre d’occupants de ce logement.

Le PTZ est « sans intérêts, gratuit et d’une durée de 20, 22 ou 25 ans avec une période de remboursement différé d’une durée de 5, 10 ou 15 ans, durant laquelle le foyer n’aurait à payer aucune mensualité sur son prêt à taux zéro ».

Crédit immobilier : qui peut accéder à un prêt à taux zéro en 2023 ?

Comme expliqué par Olivier Rozenfeld, consultant indépendant et conseiller du groupe Harvest auprès du Monde, « les modalités d’accès au PTZ n’ont pas changé en 2023, ce sont toujours les revenus de l’année N-2 qui sont pris en compte ».

Pour un prêt en 2023, c’est le RFR de 2021 qui compte, inscrit sur l’avis d’imposition reçu à la mi-2022.

Le dispositif se concentre notamment sur la construction de nouveaux logements ainsi que l’acquisition de logements neufs. Par ailleurs, il peut aussi être utilisé pour l’achat d’un logement social ou, dans certaines zones, d’un bien à rénover.

Comme on peut lire dans les colonnes du Monde, il peut également servir au financement d’une quote-part de bien, dès lors que cela permet à son acquisition totale – dans le cas par exemple, d’un indivisaire.

« Le bien doit sauf exceptions, devenir votre résidence principale au moins pendant six ans ».

Ce prêt à taux zéro est destiné aux « emprunteurs qui n’étaient pas propriétaires de leur résidence principale les deux dernières années, et dont les ressources n’excèdent pas certains plafonds. »