in ,

Coupures d’électricité en décembre : à quoi devrions-nous nous attendre ?

coupures-delectricite-en-decembre-a-quoi-devrions-nous-nous-attendre

Le gouvernement et les gestionnaires du réseau électrique ne cessent de nous adresser des messages sur les coupures d’électricité. Ainsi, une question se pose : allons-nous nous confronter à des coupures de courant d’ici à la fin de l’année ? La direction de RTE va nous répondre.

Coupures d’électricité : la consommation est réduite dans tous les secteurs

Les dernières prévisions de RTE prévoient des jours rouges Ecowatt en janvier, où le réseau risquerait d’être en tension. Ce qui contraindrait le gestionnaire et Enedis de mettre en place de courtes coupures, locales et ciblées, pour limiter les dégâts. Ce scénario du « pire cas » n’est que le sommet de l’iceberg, d’après les dirigeants qui ont tout de même rassuré la population. En effet, ces délestages tournants seront un dernier recours lorsque les mesures précédentes ont échoué. Notamment, lorsque la consommation au sein du ménage a diminué.

D’ailleurs, RTE a constaté une nouvelle baisse de la consommation d’électricité en France. En fait, il précise que cette dernière « s’amplifie ». La semaine dernière, la consommation était en baisse de 8,3 % par rapport à la moyenne des précédentes années, hors 2020 et 2021. D’après le gestionnaire, elle touche désormais « tous les secteurs » alors même que les températures ont chuté dernièrement et que les besoins en chauffage ont augmenté. « Les chiffres les plus récents – collectés durant la période de froid des derniers jours – montrent que la baisse de consommation concerne également le secteur résidentiel (majoritaire en volume) et tertiaire », souligne le gestionnaire.

Les scénarios possibles

Emmanuel Macron, hanté par des messages alarmistes, a appelé mercredi matin certains ministres à une réunion. En fait, le président aurait indiqué que « les Français ne sont pas des cobayes ». Ce qui a amené à l’assurance du gouvernement : « Le souci, c’est d’être prêt à tous les scénarios, nous y travaillons, c’est la responsabilité du gouvernement. Maintenant, le fait que nous y travaillons ne veut pas dire que ça va arriver », a expliqué Agnès Pannier-Runacher sur BFMTV.

Par ailleurs, la situation pourrait être critique lundi prochain. Il se pourrait qu’un premier signal Ecowatt orange soit diffusé mardi pour la journée de lundi. De plus, s’il y a alerte orange, elle sera diffusée aujourd’hui pour le début de semaine prochaine. Aucune coupure n’est attendue dans ce scénario. Néanmoins, les citoyens devront modifier leurs habitudes de consommation, comme changer l’heure d’utilisation des appareils électroménagers.

D’autres situations à prévoir

Dans le pire des cas, le RTE envisage 12 à 28 alertes rouges, rendant le délestage très fréquent. Il faut retenir que les coupures vont durer jusqu’à deux heures. Et elles toucheront tout le pays, épargnant les sites sensibles ou vitaux au fonctionnement du pays.

En outre, le directeur général de RTE, Jean-Paul Roubin, a précisé sur BFMTV que « On ne peut pas craindre de coupures d’électricité avant la fin de l’année ». Même s’il y avait un feu orange en début de semaine prochaine, il n’a prévu aucun délestage pour fin 2022. Cependant, avec le froid, il faudra quand même réduire la consommation d’énergie. Cela, pour éviter le risque de tension du réseau au cours des prochains jours.

Si d’ici à la fin de l’année, il n’y aura pas de coupure, qu’en est-il du mois de janvier ? « Après la fin de l’année, ou au début de l’année prochaine, il ne faut pas paniquer », a ajouté le directeur général de RTE. Or, des délestages seront au rendez-vous.