in

Claude (Koh-Lanta, La Légende) chauffé à blanc par un avocat spécialisé, des millions en jeu

Claude (Koh-Lanta La Légende) chauffé à blanc par un avocat spécialisé des millions en jeu
© Instagram

Claude (Koh-Lanta, La Légende) chauffé à blanc par un avocat spécialisé, les millions en jeu remis sur le tapis. Les détails !

Il se pourrait que le chauffeur de Maître de Puteaux engage une procédure contre la production du célèbre jeu de survie de la première chaîne. On parle-là comme indiqué par un expert en la matière, des millions d’euros. Claude (Koh-Lanta, La Légende) chauffé à blanc par un avocat spécialisé, des millions en jeu.

Cette décision radicale qui aurait fait bondir Claude Dartois !

Soupçonné de tricheries alimentaires, celui qui avait remporté les suffrages de ses camarades par 9 voix contre 4 s’est vu privé de 100 000 euros de gains promis au vainqueur. Claude Dartois pourrait bien opter pour une décision radicale, celle d’évoquer la poudre.

Selon nos confrères du magazine Public, il se pourrait que le papa de deux enfants réclame finalement ses 100 000 € en justice, tel qu’il a été rapporté par Jérémy Assous, avocat spécialisé des contrats de travail des programmes de téléréalité.

Il serait selon lui, en total droit de le faire « parce qu’il a été licencié de manière totalement injustifiée ! Cela fait partie de sa rémunération. Il est salarié, il a un contrat de travail », invitait-il indirectement l’emblématique aventurier à le faire.

Claude Dartois de son côté, ne souhaite pas franchir la ligne rouge. Il dit ne rien avoir à « reprocher à la production ». Ils se murmurent quand même qu’il n’aurait pas apprécié, voir son chèque remis à la fondation Bertrand-Kamal.

Selon l’avocat spécialisé, le quadragénaire aurait intérêt à récupérer « les 100 000 euros qu’il aurait dû empocher, puis de grosses indemnités ».

« La notion de triche n’existe pas dans le Code du travail ».

« La notion de triche, explique-t-il n’existe pas dans le Code du travail. Ce qui existe, c’est la faute. Or, le fait de se nourrir ne peut pas constituer une faute. C’est du bon sens. Il y a ce qui s’appelle l’ordre public, qui s’impose à tous, malgré le consentement ».

«Ignorant être filmé, lui-même en story Instagram que les couacs de la saison étaient ‘la faute de tous, les candidats, la prod, tout le monde », révèle l’hebdomadaire.

Si la production se cache derrière leur fameux « code d’honneur« , il faut savoir que ceci ne possède « aucune valeur légale ».