in

Claude Dartois visé par une sombre accusation, cette manœuvre de Denis Brogniart pour le protéger 

Claude Dartois visé par une sombre accusation cette manœuvre de Denis Brogniart pour le protéger 
© TF1

Claude Dartois visé par une sombre accusation, cette manœuvre de Denis Brogniart pour le protéger révélée au grand jour. Voici les détails.

L’une des têtes d’affiche de Koh-Lanta, La Légende, le chauffeur des Maîtres de Puteaux serait ultra-protégée par la production du jeu d’aventure de TF1. Claude Dartois visé par une sombre accusation, cette manœuvre de Denis Brogniart pour le protéger.

Un « couple aurait même accueilli à sa table cinq tricheurs ».

Nos confrères du Parisien avaient mené une enquête approfondie depuis la polémique portant sur la tricherie alimentaire de Teheiura. Dernièrement, le quotidien a fait une découverte inattendue. Et le nom de Claude Dartois semble être empêtré dans cette sombre histoire de tricherie dans l’édition All Stars du jeu d’aventure.

Outre Teheiura, d’autres candidats, rapporte Le Parisien, se seraient également rempli la panse. Et ce, tout en allant à l’encontre du règlement mis en place par le jeu de survie.

Claude et Sam formaient un groupe de 4 à 5 personnes. Ces derniers se seraient adonnés ensemble à des dîners clandestins sur trois jours ! Tout se serait déroulé sur l’île de Raiatea, où se tenait le conseil.

Une fois les votes faits, les aventuriers dormaient sur place et certains profitent « pour rejoindre discrètement une pension de famille pour se restaurer ». L’on a appris dans les colonnes du quotidien, qu’un « couple aurait même accueilli à sa table cinq tricheurs« .

« Protéger à tout prix l’image de Claude, l’un des derniers chouchous du public encore en lice » !

ALP, la société productrice de Koh-Lanta, aurait sommé les aventuriers à garder le silence, tout en rappelant leur clause de confidentialité signée à leur entrée dans le jeu.

Si certains d’entre eux seraient tentés de s’exprimer, ils pénaliseront l’ensemble des aventuriers de la prime de confidentialité, estimée aux environs 2 000 €. Toute fuite pourrait tout aussi bien coûter jusqu’à la somme de 30 000 euros pour l’éventuel auteur. « Cette clause est conclue pour une quinzaine d’années ».

« Objectif ? Protéger à tout prix l’image de Claude, l’un des derniers chouchous du public encore en lice », précise sans ambages «Le Parisien », avant qu’il ne révèle une confidence d’un proche du papa de deux enfants.

« D’autant plus qu’un autre candidat les a surpris dans le noir et a tout raconté. Claude aurait pu dire que la tentation était trop grande. Il a finalement décidé de nier jusqu’à la mort. Après tout, les caméras n’étaient pas là. », assurait la source anonyme.