in

Christophe Dechavanne humilié gravement en plein tournage !

Christophe Dechavanne humilié gravement en plein tournage !
© France 2

L’ancien animateur télé vient de faire une confidence inédite sur l’un de ses aventures au cinéma. Christophe Dechavanne humilié gravement en plein tournage. La rédaction d’Il est encore temps vous raconte tout.

Invité surprise de Télématin ce jeudi 7 avril 2022, ce personnage emblématique du PAF, en revenant sur sa longue carrière, a fait part de cette expérience difficile qui l’a marqué à vie. Christophe Dechavanne humilié gravement en plein tournage. Voici les détails…

« J’ai été humilié en permanence »

Absent du petit écran depuis une longue période, Christophe Dechavanne vient de faire son grand retour dans un épisode de Capitaine Marleau. L’acteur joue, en effet, aux côtés de Corinne Masiero. Une très belle aventure dont il garde un souvenir inoubliable. Ce qui n’est pas toujours le cas de ses précédents tournages.

Ce jeudi 7 avril 2022, sur le plateau de Télématin, l’émission matinale de France 2, Christophe Dechavanne a fait des surprenantes révélations au sujet, effectivement, de ses longues aventures cinématographiques.

Conscient de la difficulté des tâches pour mieux appréhender son rôle lors de son premier film, qu’il avait beaucoup de travail à faire pour se glisser dans la peau de son personnage lors de son premier film, il se rappelle avoir été « humilié« .

« Pour le premier film que j’ai fait il y a douze ans, débutait-il, je n’avais pas assez travaillé donc quand je parlais, je réfléchissais à la phrase d’après… « , reconnaissait-il.

Mais les choses ne sont pas restées ainsi. Ce qui n’a pas facilité son cas. « Et la deuxième, je jouais mieux, poursuivait-il. Cependant, « j’ai été humilié en permanence« , regrettait-il. En effet, Christophe Dechavanne estime que le réalisateur en personne lui « voulait du mal« , ce qui « compliquait » en conséquence, son travail.

« Je voulais arriver à peu près inattaquable… »

Pour éviter les embrouilles, Christophe Dechavanne n’a pas dévoilé le nom de ce réalisateur. A posteriori, cette mention fait probablement référence, soit au téléfilm intitulé Hubert et le Chien, sorti au courant de l’année 2007 ou bien Braquage en famille, réalisé par Pierre Boutron en 2008.

« J’ai beaucoup travaillé parce que je voulais arriver à peu près inattaquable, affirmait-il. Après, si je joue bien ou mal, c’est autre chose« , a-t-il fait mention. « Mais être moi-même en disant des choses qui viennent de là, mais qui ne sont pas de vous, c’est… C’est un métier« , regrettait-il.