Chèque énergie bois : Tout ce vous devez savoir sur cette aide gouvernementale

cheque-energie-bois-tout-ce-vous-devez-savoir-sur-cette-aide-gouvernementale
publicité

À partir du 22 décembre, certains foyers qui se chauffent au bois bénéficieront d’une aide de l’État. Le montant dépendra du type de chauffage (pellets ou bûches) et des revenus. Faites-vous partie des bénéficiaires ? Comment pouvez-vous en profiter ? Voici ce que vous devez savoir !

Un dernier budget rectificatif voté pour 2022

Les Français qui chauffent leur logement au bois peuvent bénéficier d’une subvention de l’État de « 50 à 200 euros », a indiqué le ministre des Comptes publics Gabriel Attal dans les colonnes du Parisien. D’ailleurs, vous pouvez demander cette aide à compter du 22 décembre.

publicité

Le Congrès a finalement approuvé le budget révisé final pour 2022 par un vote du Sénat, vendredi. Cela comprend, entre autres, cette subvention de 230 millions d’euros pour les foyers chauffés au bois.

Chèque énergie bois : qui profitera de cette aide ?

L’aide sera accordée en fonction des revenus. En effet, un célibataire gagnant jusqu’à 2 260 € et un couple avec deux enfants qui gagnent jusqu’à 4 750 € peuvent en profiter. De plus, le montant de l’aide dépendra du mode de chauffage, souligne Bercy, contacté par Ouest France.

publicité

Effectivement, si vous vous chauffez avec des pellets, vous toucherez 200 € si vous faites partie des foyers les plus modestes. Si vous avez des revenus légèrement supérieurs, vous aurez droit à 100 euros. Seuls les ménages aisés ou très aisés n’y sont pas éligibles.

En outre, une aide de 100 euros sera versée pour les familles les plus modestes se chauffant aux bûches. Pour les autres, ce sera de 50 euros. Encore une fois, les ménages aisés ou très aisés n’y auront pas droit.

publicité

Comment en bénéficier ?

Le ministre indique qu’ « il suffira de se connecter sur le site chequenergie.gouv.fr et de rentrer son numéro de télédéclarant et sa facture ».

Depuis novembre, on a également ouvert un guichet pour les chèques entre 100 et 200 €. Il vise à profiter aux 1,6 million de foyers modestes qui se chauffent au fioul et qui ne pouvaient pas profiter du bouclier instauré pour l’électricité et le gaz.

publicité