in

Chèque énergie 2023 : son versement dès 21 avril prochain

Chèque énergie 2023 : son versement dès 21 avril prochain
Chèque énergie 2023 : son versement dès 21 avril prochain!-© Adobestock

Il devait être initialement distribué fin mars, mais du retard a été pris comme expliqué la semaine dernière par le ministère auprès du magazine Capital. Ce retard serait lié à une « charge de travail exceptionnelle ».

Bonne nouvelle ! La date officielle du versement du chèque énergie pour l’année 2023 est enfin connue : ce sera dès ce 21 avril prochain ! L’équipe rédactionnelle d‘Il Est Encore Temps vous en dit plus dans les prochaines lignes de cet article.

Chèque énergie 2023 : son versement dès 21 avril prochain

« 5,8 millions de ménages » vont pouvoir en profiter d’ici quelques semaines, comme annoncé ce lundi 13 mars par Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique sur RMC.

« Il porte sur un montant qui va de 48 à 200 euros selon votre niveau de revenus. Il est automatique et on peut l’utiliser pour payer sa facture d’électricité, de gaz, de bois, toutes les énergies qui servent à vous chauffer », précisait Agnès Pannier-Runacher. C’est par courrier que les foyers éligibles vont pouvoir recevoir ce coup de pouce financier.

Un chèque fioul de 100 à 200 euros, un chèque énergie bois de 50 à 200 euros ainsi qu’un chèque carburant de 100 euros viennent en complément (sous conditions de ressources) comme annoncés depuis fin 2022.

Sans oublier le bouclier tarifaire sur l’électricité et le gaz qui limite la hausse des tarifs de vente d’électricité à 15 % cette année, contre 4 % en 2022. Une économie non négligeable comme souligné par Elisabeth Borne.

Vers la fin du « quoi qu’il en coûte » ?

Ce vendredi dernier, la Cour des comptes a exhorté l’exécutif à sortir « définitivement » du « quoi qu’il en coûte ». Elle l’invite plutôt à faire du redressement des finances publiques dégradées par les crises qui se sont succédées « une priorité nationale ».

Le chèque énergie 2023 est versé une fois par an aux ménages modestes avec un revenu fiscal de référence par unité de consommation inférieur à 11 000 euros. Découvrez ici le barème du chèque énergie.

Photo