in

Chèque alimentaire : pourquoi met-il autant de temps à arriver ?

Chèque alimentaire : pourquoi met-il autant de temps à arriver ?
© iStock

Chèque alimentaire : pourquoi met-il autant de temps à arriver ? Il est encore temps vous fait le point dans les lignes qui suivent.

Chèque alimentaire : pourquoi met-il autant de temps à arriver ? Il ne verra le jour que d’ici 2023. Ce retard serait selon le gouvernement, lié à des difficultés techniques.

Chèque alimentaire : qu’est-ce qui retarde cette aide promise par le gouvernement ?

En effet, ce dispositif, destiné à soutenir les Français à accéder à des produits de qualité n’arrivera pas avant 2023, a fait savoir le ministre du Budget Gabriel Attal. Une aide pourtant indispensable devant l’accélération de l’inflation.

« Je suis prêt à regarder toutes les propositions, mais il faut tout simplement qu’elles tiennent la route, c’est-à-dire qu’elles puissent être utilisées immédiatement par les Françaises et les Français« , expliquait Bruno Le Maire, ce début juin sur BFMTV.

« Je ne vais pas leur dire: « on a trouvé un super dispositif, vous allez pouvoir aller dans votre magasin prendre des produits bio ou sourcés français qui vont bénéficier strictement aux producteurs français ».

« Non, je ne sais pas faire, j’ai l’honnêteté de le reconnaître, personne ne nous a proposé un dispositif qui soit immédiatement opérationnel maintenant face à un pic inflationniste qui est maintenant », confesse le ministre de l’Economie.

Voilà pourquoi le gouvernement a préféré miser sur une « aide alimentaire d’urgence«  de 100€ par foyer et de 50€ par enfant à charge, pour 9 millions de foyers les plus modestes.

Cette aide pourra être dépensée par les potentiels bénéficiaires comme bon leur semble, et non obligatoirement pour faire leurs courses.

Pour ce qui est du « chèque alimentaire », attendu en 2023, le gouvernement se heurte encore à plusieurs difficultés. Qui vont pouvoir en bénéficier ? Quel sera son montant ? Sous quelle forme va-t-il être versé ?

« Nous avions l’idée d’une sorte de portefeuille numérique, accessible via une application ».

Le gouvernement pourrait éventuellement opter pour un chèque sous la même forme que le chèque énergie. Sous cette forme, le chèque alimentaire s’apparenterait davantage à une aide « plein de courses ».

« Nous avions l’idée d’une sorte de portefeuille numérique, accessible via une application, avec un fonctionnement similaire à celui du pass culture. On aurait pu également y intégrer des conseils« , commentait Baptiste Perrissin Fabert, économiste et co-auteur de la note sur le chèque vert.

L’autre question qui taraude le gouvernement : faut-il circonscrire l’aide aux produits bio, aux produits frais ou au deux? En cette période inflationniste, qu’est-ce qui doit primer : aider les Français à « mieux manger« , ou à manger tout court ?

« Il est assez compliqué, techniquement, de mettre en place une aide ciblant certains produits à certains endroits », précise le Sénat en réponse à la question du sénateur Jean-Marie Mizzon.

Élisabeth Borne a confirmé ce 6 juillet que son gouvernement travaillait à la mise en place d’un chèque alimentaire, prévu pour l’année prochaine. Une mesure très attendue par les Français.

Selon l’enquête d’Harris Interactive pour Edenred*, ils sont 82% à y être favorables.