in

Chauffage au bois : voici les restrictions applicables dès ce 1er avril 2023 !

Chauffage au bois : voici les restrictions applicables dès ce 1er avril 2023 !
Chauffage au bois : voici les restrictions applicables dès ce 1er avril 2023 ! © iStock

Les Français font aujourd’hui très attention à leurs dépenses au centime près. Ils essaient d’économiser au maximum en optant pour le mode de chauffage le plus économique. Beaucoup de ménages ont troqué le gaz ou l’électricité au bois de chauffage en vue de limiter les dépenses. Toutefois, ce combustible sera très prochainement contrôlé. Plus de détails dans les prochaines lignes de notre article.

Découvrez ces restrictions applicables dès le 1er avril 2023 pour tous les foyers qui ont opté pour le chauffage au bois. Ce contrôle évoqué plus haut vise à limiter l’émission de particules fines qu’il produit au cours de sa combustion. Les ménages utilisant le bois de chauffage seront-ils concernés ? Il Est Encore Temps vous en dit plus.

Le risque d’utiliser le bois comme chauffage

En France, 6,5 millions de foyers utilisent aujourd’hui le bois pour se chauffer dans leur logement.

Lorsque le bois brûle, il peut émettre des composés polluants nocifs pour l’environnement. Il importe alors de prendre des précautions si vous utilisez cette méthode de chauffage.

Une bonne manière d’y remédier réside dans le fait d’opter pour un modèle de chaudière pas trop ancien ou encore le fait de ne pas faire brûler un bois trop humide.

Chauffage au bois : voici les restrictions applicables dès ce 1er avril 2023 !

Un nouveau Plan de Protection de l’Atmosphère a été mis en place en vue de se protéger de ces émanations polluantes. Ce PPA implique des changements pour les ménages qui se chauffent au bois. Des changements qui entrent en vigueur à partir du 1er avril 2023.

A partir de cette date, les foyers qui souhaitent utiliser le bois comme chauffage devront tous être équipés d’un appareil labellisé « Flamme Verte«. Ce système de chauffage limite au maximum l’émission nocive de particules fines dans l’atmosphère.

Les cheminées ouvertes seront quant à elles, interdites à partir du 1er avril prochain dans la ville de Lyon en vue de réduire de 50% les émissions annuelles des particules fines et polluantes dans l’air pour cette ville.

Ceux ou celles qui souhaitent conserver leur cheminée devront entreprendre les travaux nécessaires pour que leur équipement ne soit plus polluant. Par ailleurs, le but est de le rendre beaucoup plus efficace.

Notez qu’il est possible d’obtenir des aides de l’Etat pour réaliser les travaux nécessaires.