in

Charlène de Monaco, mauvaise nouvelle, son état continue d’inquiéter !

Charlène de Monaco mauvaise nouvelle son état continue dinquiéter !
© Femme actuelle

Cela fait plusieurs mois que la princesse a été admise dans cet « établissement spécialisé » suisse. Mais les résultats tardent malgré le coût astronomique de ses traitements. Charlène de Monaco, mauvaise nouvelle, son état continu d’inquiéter.

Comme à chaque année, les Monégasques ont célébré, en masse, la mythique fête de Saint-Dévote, le jeudi 27 janvier 2022. La première dame du Rocher a brillé par son absence. Charlène de Monaco, mauvaise nouvelle, son état continu d’inquiéter. Découvrez tous les détails dans les prochaines lignes.

« La princesse ne pourra malheureusement pas assister aux festivités de Sainte Dévote« .

Au bout de huit mois d’hospitalisation en Afrique du Sud, où elle a dû subir plusieurs grosses interventions chirurgicales, la tante de Charlotte Casiraghi poursuit sa convalescence dans un établissement spécialisé sis en Suisse.

Un problème de santé qui alimente une multitude de rumeurs. Il ne se passe un seul jour où l’on ne découvre pas l’apparition d’une terrible nouvelle sur la santé physique, voire psychologique de la femme d’Albert de Monaco.

Voilà pourquoi la principauté a voulu clarifier les choses en faisant circuler un communiqué de presse officiel. C’est le prince Albert II en personne qui a souhaité s’exprimer pour éviter toutes formes de confusions ou de mauvaises interprétations.

« La convalescence de la Princesse Charlène se poursuit actuellement de façon satisfaisante et très encourageante« , déclarait alors le papa des jumeaux, Jacques et Gabriella.

Par contre, « son rétablissement ainsi que le suivi de ses soins dentaires devant encore prendre plusieurs semaines, ajoutait-elle. Ainsi, la princesse ne pourra malheureusement pas assister, pour cette année 2022, aux traditionnelles festivités de Sainte Dévote « , regrettait le souverain monégasque.

« Le couple princier demande que sa vie privée et celle de leurs enfants continuent d’être respectées ».

Des propos développés par la suite par le service de communication d’Albert II Monaco. « Dès que sa santé le lui permettra, ce sera avec joie que la princesse partagera à nouveau des moments de convivialité avec eux« , pouvait-on lire vers la fin de ce communiqué officiel.

« Durant cette période, le couple princier demande que sa vie privée et celle de leurs enfants continuent d’être respectées », a-t-on conclu.

Mais il serait peu probable que cette requête soit respectée. L’absence de Charlène de Monaco a déjà provoqué l’apparition de nombreuses spéculations…Presque sans fondement sur son état de santé physique et mentale.