in

Charlène de Monaco, la princesse internée, 30 jours sans ses enfants !

Charlène de Monaco, la princesse internée, 30 jours sans ses enfants !
© LAURENT BENHAMOU / SIPA

Contrairement à ceux qui croient que Charlène de Monaco ne serait finalement pas placée en isolation à Zurich (Suisse) ont eu tort. Aux dernières nouvelles, une information confirmée par Public, la femme du prince Albert II de Monaco serait placé dans un hôpital. Charlène de Monaco, la princesse internée, 30 jours sans ses enfants.

Pour briser définitivement les déboires psychologiques de la Première dame, des mauvais choix qui ont provoqué une terrible addiction aux divers cocktails explosifs de somnifères. La seule échappatoire pour la première dame du Rocher afin de renouer avec le sommeil.

« Charlène de Monaco est prête « à prendre des mesures draconiennes ; se faire interner à l’hôpital »

Mais aujourd’hui, Charlène de Monaco est prête « à prendre des mesures draconiennes ; se faire interner à l’hôpital ».

Une étape très éprouvante de la princesse, toujours en phase de convalescence après avoir subi plusieurs grandes interventions chirurgicales. Mais avec cette nouvelle épreuve, la belle-sœur de Caroline de Monaco se retrouvera, une fois de plus, « loin de ses enfants et de son mari« , Et c’est pour une période assez longue.

En effet, elle devra rester trente jours sans visite si elle espère aller mieux », précisait donc le magazine Public, tout en dévoilant de nombreux détails sur cette nouvelle hospitalisation de la maman de Jacques et Gariella dans son numéro paru le 19 novembre 2021, le jour même de la fête nationale de Monaco .

Par ailleurs, elle restera au pays, dans un l’hôpital Grace. Elle ne repartira pas donc à l’étranger, contrairement aux rumeurs.

« Le plus exclusif au monde, accueille des stars, des membres de la royauté et des gens qui valent plus cher que notre PIB ».

Par contre, d’autres sources estiment que Charlène de Monaco vient d’être admise au Paracelsus Recovery, situé à Zurich en Suisse.
Il s’agit en effet d’un grand centre désintoxication très fréquenté par des membres influents de la grande famille royale d’Arabie-Saoudite.

Ce grand centre de détoxication « le plus exclusif au monde, accueille des stars, des membres de la royauté et des gens qui valent plus cher que notre PIB », affirmait vers la fin le même magazine, Voici. Elle s’était laissée trop allé aux somnifères, responsables de son addiction.