in

Cette région où les malades du Covid-19 devront tous porter un bracelet électronique

Cette région où les malades du Covid-19 devront tous porter un bracelet électronique
© Getty images

Cette région où les malades du Covid-19 devront tous porter un bracelet électronique. On vous fait le point.

Avec la septième vague de Covid-19 qui se pointe, la commission et les agences européennes recommandent depuis ce lundi 11 juillet 2022, un deuxième rappel de vaccin pour toutes les personnes âgées de plus de 60 ans, au lieu de 80. Même chose pour les personnes vulnérables. Cette région où les malades du Covid-19 devront tous porter un bracelet électronique.

Covid-19 : tous les malades positifs de cette région sont obligés de porter un bracelet électronique.

Outre l’Union Européenne, les pays asiatiques font à nouveau face au virus. C’est le cas du territoire de Hong Kong, au sud-est de la Chine, qui recense aujourd’hui 2 500 cas par jour pour plus de sept millions d’habitants.

Après 2 ans de mesures strictes pour lutter contre la pandémie, la région de Hong Kong vise la politique zéro covid. Dans cette perspective, leur dernière mesure mise en place vise à placer des bracelets électroniques sur toutes les personnes testées positives.

Cette solution a été annoncée ce 11 juillet dernier par le gouvernement, nous rapporte le quotidien britannique The Guardian.

Cet équipement sera présenté dès ce vendredi 15 juillet. Il sera obligatoire pour toutes les personnes positives au Covid-19.

Toutes personnes passant outre cette mesure, s’exposeront à une amende très salée qui peut atteindre jusqu’à 25 000 dollars de Hong Kong, soit 3 100 €. Avec en prime, six mois de prison.

« Nous devons nous assurer que l’isolement à domicile soit plus précis tout en restant humain », a fait savoir Lo Chung-Mau, nouveau secrétaire à la Santé de Hong Kong.

« Si nous donnons la liberté aux personnes malades et leur permettons de se promener, cela limitera la liberté de ceux qui sont négatifs ».

Comment ça marche ?

Jusque-là, à Hong Kong, chaque QR code est relié à une application baptisée, Leave Home Safe, introduite en 2021. Celle-ci dispose du dossier de vaccination des utilisateurs.

Elle indique si un utilisateur a été en contact avec une personne contaminée. Les usagers devraient ainsi fournir à la plateforme des informations plus personnelles (noms, numéro de carte d’identité, numéros de téléphone, etc.). Leurs mouvements seront également enregistrés.

Hong Kong craint que le nombre de ses cas quotidiens passera à 6 000, dans les 2 prochaines semaines, indique la chaîne de télévision américaine Bloomberg.