in

Cette mauvaise surprise pour les Français copropriétaires

Cette mauvaise surprise pour les Français copropriétaires
Cette mauvaise surprise pour les Français copropriétaires ! -© iStock/Getty images

Ils vont devoir payer plus de charges avec la hausse du prix de l’énergie !

Êtes-vous déjà au courant de cette mauvaise surprise qui vient de tomber pour les Français copropriétaires ? On vous donne plus de détails.

Cette mauvaise surprise pour les Français copropriétaires !

Les charges de copropriété s’annoncent encore plus élevées cette année, comme révélé dans les colonnes du Monde, ce vendredi 3 février 2023.

Les immeubles avec chauffage collectif seront les plus affectés, et ce, en dépit du bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement. Un dispositif qui limite à 15 % la progression des prix.

“Le système est fait de telle façon que les immeubles avancent la trésorerie et sont ensuite remboursés », explique Olivier Safar, le président du syndic de copropriété Gérard Safar auprès du quotidien.

Des contrats pèseront aussi sur les charges réglées par les copropriétaires dont ceux signés avec les prestataires de leur immeuble. Ils incluent des clauses d’augmentation automatique, basées sur des indices liés au secteur du bâtiment.

Force est de constater que ceux-ci explosent depuis quelques mois en raison de la hausse des prix des matières premières. L’indice du coût de la construction a grimpé de 6,59% en 2021, puis de 8,30% l’an dernier.

Si aucun montant n’a encore jusque-là, été défini, l’augmentation des charges sera sensible.

Nous sommes en train de préparer les budgets que les copropriétaires voteront en 2023, en fonction des dépenses réalisées en 2022”, explique Olivier Safar auprès du Monde.

Les charges ont beaucoup grimpé.

Selon les chiffres de l’observatoire de l’Association des responsables de copropriété, les charges ont grimpé deux fois plus vite que l’inflation entre 2020 et 2021. Elles ont augmenté de 3,9% durant ces douze derniers mois.

Ces charges sont approuvées en assemblée générale par les copropriétaires, qui votent chaque année les dépenses en assemblée. Elles servent notamment à financer l’entretien courant des parties communes dont le chauffage collectif ou l’assurance de l’immeuble.

Les charges liées au chauffage explosent avec +26,65 %. Le prix du nettoyage des parties communes a bondi de 18,3 %. Les frais liés à la présence d’un gardien d’immeuble +17,62 %.

« Si en 2021, un copropriétaire possédant un appartement de 60 mètres carrés devrait s’acquitter de charges annuelles courantes d’un montant de 2 724€, le montant n’était que de l’ordre de 2622€ en 2020, soit avec une différence de 102 euros de plus ».