in

Cette maman expulsée d’un logement social avec ses enfants autistes à cause d’une dette locative de plus de 30000 euros

Cette maman expulsée dun logement social avec ses enfants autistes à cause dune dette locative de plus de 30000 euros
Cette maman expulsée d'un logement social avec ses enfants autistes à cause d’une dette locative de plus de 30000 euros !-© Shutterstock

À cause d’une dette de 31 900 euros, cette maman a été expulsée d’un logement social avec ses trois enfants autistes ! Il Est Encore Temps vous raconte tout dans les prochaines lignes de cet article.

Cette maman expulsée d’un logement social avec ses enfants autistes à cause d’une dette locative de plus de 30000 euros.

Alors qu’elle était venue récupérer ses affaires personnelles, la mère de famille en instance de divorce a été filmée en train de consoler son petit garçon agenouillé au milieu de sacs de vêtements empilés en toute hâte.

L’enfant sanglotait… Il semblait terrifié à l’idée de passer la nuit dans la rue. À peine publiée par le très suivi compte X Alertes Infos, la vidéo a très rapidement fait le buzz sur la Toile. Elle a été « vue près des dizaines de milliers de fois ».

La famille s’est fait expulser de leur logement social de Courbevoie (Hauts-de-Seine) à cause de 31.920 euros de loyers impayés, raconte Le Parisien.

La dette locative serait causée par son mari qui, « il y a un peu moins d’un an a arrêté de payer le loyer et a abandonné le domicile ».

2 ans de loyers impayés

Selon les informations recueillies par le quotidien francilien, la mère de famille, bénéficiaire du RSA, avait déjà commencé à rembourser la dette. Celle-ci représente pour elle, près de « deux ans de loyer ».

Selon l’office public de l’habitat de Courbevoie, « plusieurs tentatives de médiation » ont échoué, ce qui a abouti à cette expulsion à seulement quelques semaines du début de la trêve hivernale.

Pris d’empathie, un voisin a eu la bonne idée de faire une collecte de fonds en ligne en vue de soutenir la famille. La cagnotte s’élevait déjà à 45 500 euros vendredi dernier. De quoi leur permettre suffisamment de tenir le coup.

Comme indiqué par la préfecture des Hauts-de-Seine, la famille a désormais accès à un logement.