in

Cette aide sociale retirée à plus de 169 000 ménages

Cette aide sociale retirée à plus de 169 000 ménages
Cette aide sociale retirée à plus de 169 000 ménages !- © Bestimage

Cette aide sociale retirée à plus de 169 000 ménages ! Vers une crise sociale ? Le point à travers notre article.

Mauvaise nouvelle ! Cette aide sociale retirée à plus de 169 000 ménages !

Cette aide financière de 581 euros par mois, en moyenne, accordée à tous les foyers percevant moins de 9 360€ de revenus par an sera supprimée à partir du 1er août.

Comme indiqué ce jeudi 27 juillet, 169 000 foyers italiens ne percevraient plus le revenu de citoyenneté (équivalent du RSA), avec une prévision de baisse du nombre de bénéficiaires, pour finalement disparaître totalement le 1er janvier 2024.

De quoi engendrer une vive réaction de la part de l’opposition. Elly Schlein, la secrétaire du Parti démocrate dénonce fermement « une guerre contre les pauvres » face à cette décision du gouvernement de Giorgia Meloni, Première ministre d’extrême droite.

Le lundi 31 juillet, à Naples, où déjà 21 500 ménages ont été privés de cette aide vitale, un sit-in symbolique s’est déroulé devant les bureaux de l’organisme de Sécurité sociale.

Le message reçu par les principaux bénéficiaires évoque une «éventuelle prise en charge de la part des services sociaux», provoquant la confusion.

Seule une partie des ménages aura en effet la possibilité de solliciter une prolongation jusqu’en décembre. Pour cela, ils devront prouver un « fort état de détresse sociale ».

Toutefois, le doute demeure pour plus de 88 000 foyers dont les membres sont jugés « en état de travailler ».

Pour eux, le dispositif actuel sera supplanté par une mesure beaucoup moins généreuse : un chèque plafonné à 350€ par mois, mais seulement pour une période maximale d’un an.

Toutefois, pour bénéficier de cette aide, ces individus devront s’engager activement dans des « projets utiles pour la collectivité ».

Le RSA italien a failli à sa mission d’où sa suppression !

Uniquement les ménages où réside une personne de plus de 60 ans, un mineur ou une personne porteuse de handicap peuvent encore profiter d’une «mesure similaire» au revenu de citoyenneté, à compter du 1er janvier 2024. Néanmoins, le plafond baissera de 780 euros à 500 euros par mois.

Selon la présidente du Conseil, le revenu de citoyenneté a failli à sa mission première – celle qui a pour but de soutenir financièrement les citoyens pendant leur recherche d’emploi – il est plutôt un «symbole de l’assistanat» soit en quelque sorte un «cadeau» à ceux qui ne veulent pas travailler.