in

« C’est fini » pour Line Renaud : l’icône du cinéma de 94 ans souhaite « mourir dans la dignité »

Cest fini pour Line Renaud : licône du cinéma de 94 ans souhaite mourir dans la dignité
« C’est fini » pour Line Renaud : l'icône du cinéma de 94 ans souhaite « mourir dans la dignité » !- © ABACA

« C’est fini » pour Line Renaud : l’icône du cinéma français de 94 ans souhaite « mourir dans la dignité ». Plus de détails dans les prochaines lignes de notre article.

« Quand il n’y a plus de qualité de vie, il vaut mieux partir. »

« Ayant vécu libre et digne, je ne peux pas imaginer mourir enchaînée, contrainte. Si notre vie nous appartient, il doit absolument en être de même pour notre mort », affirmait la célèbre comédienne quelques années plus tôt.

Line Renaud, dans son plaidoyer rendu public sur Twitter, a déclaré : « Quand il n’y a plus de qualité de vie, qu’on s’acharne, il vaut mieux partir. »

Sa détermination découle en partie des « grandes souffrances » vécues par sa mère à l’approche de sa mort, ainsi que celles endurées par son mari, Loulou Gasté, décédé en 1995 des suites d’un cancer des os.

« On ne pouvait plus le toucher. Il demandait tout le temps : ‘Quand est-ce que ce sera fini ?’ Je ne pouvais pas répondre à Loulou… C’est très difficile d’en reparler », confiait une Line Renaud en larmes à l’évocation de cette période très sombre de sa vie. « Ma mère demandait à mourir : “S’il te plaît, fais quelque chose”, se rappelle-t-elle.

« C’est fini » pour Line Renaud : l’icône du cinéma de 94 ans souhaite « mourir dans la dignité »

Devenue marraine de l’association pour le « droit de mourir dans la dignité », la nonagénaire milite activement pour la légalisation de l’euthanasie, considérant cette mesure comme une évidence incontournable.

« J’ai vu partir tant d’amis dans d’atroces souffrances, alors qu’ils étaient condamnés par la médecine et que les soins palliatifs n’avaient plus aucun effet sur eux. Pourquoi ? »

« Là où je suis le plus chez moi, c’est au théâtre.Mais c’est fini, reconnaît Line Renaud. C’est trop contraignant. Il faut être sage ». Sa dernière pièce adaptée en téléfilm évoque un sujet qui lui tient à cœur : l’euthanasie.

L’ancienne meneuse de revue nourrit l’espoir que son téléfilm « testament » contribuera à faire « avancer les choses » et à inspirer l’élaboration d’une loi sur l’euthanasie.

Line Renaud « approche du moment ». Son départ, révèle-t-elle, elle l’a déjà envisagé. « Dans mon lit, avec mon chien Pirate à côté de moi… s’il est encore en vie. […] Je serai entourée de tous mes proches, avec qui je parlerai. Il faut que tout ça soit joyeux. J’ai envie de laisser une image apaisante. »