in

Ces clients fauchés ont pu retirer 1000 euros et plus grâce au bug d’une banque

Ces clients fauchés ont pu retirer 1000 euros et plus grâce au bug dune banque
Ces clients fauchés ont pu retirer 1000 euros et plus grâce au bug d’une banque !-© Getty images

Incroyable mais vrai ! Ces clients fauchés ont pu retirer jusqu’à 1000 euros et plus auprès des distributeurs de billets ( et ce même en étant à découvert) grâce au bug informatique d’une banque !

Ces clients fauchés ont pu retirer 1000 euros et plus grâce au bug d’une banque

Des gens de tous les âges et des familles entières se sont rendus dans la rue pour effectuer des retraits d’argent.

La rumeur s’est répandue tellement vite au point que des files d’attentes interminables ont été constatées autour des distributeurs automatiques de Dublin, Limerick ou encore Dundalk.

Mais c’était sans compter la décision de la Bank of Ireland qui ne prévoit pas d’en rester là !

Les policiers ont commencé à bloquer l’accès aux distributeurs de plusieurs villes comme on pouvait voir dans les vidéos postées sur les réseaux sociaux.

« Nous tenons à rappeler aux clients que s’ils transfèrent ou retirent des fonds, y compris au-delà des limites autorisées, cet argent sera débité de leur compte », prévenait la banque à partir de 00:00.

Néanmoins, l’institution bancaire indique qu’elle n’imposera aucune pénalité aux clients se trouvant à découvert, même si cela ne demeure pas sans conséquence.

L’établissement bancaire invite les individus en difficulté de prendre contact avec leurs services.

Selon francetvinfo, durant la matinée du mercredi 16 août 2023, quelques-uns essayaient encore d’effectuer des retraits.

« Certains guichets ont été complètement vidés face aux retraits massifs ».

“Le volume des transactions effectuées hier soir ne représenterait pas une proportion significative de notre volume global de transactions en une journée moyenne“, déclare la Bank of Ireland.

Les clients ont pu retirer 1 000 euros et ce, même en disposant d’un solde minimal sur le compte. La banque a fait l’objet d’un dysfonctionnement technique interne et non d’un acte de cybercriminalité.
« Certains guichets ont été complètement vidés face aux retraits massifs ». (Irish Times).
Affaire à suivre…