in

Certains Français vont moins toucher de retraite en mars 2023

Certains Français vont moins toucher de retraite en mars 2023
Certains Français vont moins toucher de retraite en mars 2023 !-© Adobestock

Alors que les pensions de retraite de base ont été revalorisées de 0,8% en février, certains retraités vont devoir faire face à une très mauvaise nouvelle.

Certains Français vont moins toucher de retraite en ce mois de mars 2023 ! Découvrez si vous n’êtes pas concernés par cette évolution. On vous donne tous les détails ici.

Faites-vous partie de ces Français qui vont moins toucher de retraite en mars 2023 ?

Si certains retraités verront leur pension aller à la baisse, d’autres pourront néanmoins se réjouir de voir leur complémentaire augmenter.

« Vos retraites du mois de janvier et celui de février ont été versées sans tenir compte de cette augmentation. La régularisation sera alors effectuée lors du paiement de votre retraite de mars ». Il est question ici du changement de la contribution sociale généralisée.

Il faut savoir que les pensions de retraite complémentaire sont soumises à quatre prélèvements sociaux obligatoires dont la contribution de solidarité pour l’autonomie (CASA), la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS), la cotisation maladie ainsi que la CSG.

Cette dernière varie selon le revenu fiscal de référence contrairement aux trois premiers.

De ce fait, explique le site de l’Agirc-Arrco, « Vous constaterez alors une diminution de son montant (celui de la retraite) qui s’explique par la prise en compte des prélèvements sociaux applicables en 2023 et de la régularisation des mois de janvier et février ».

Certains Français vont avoir une bonne nouvelle !

En effet, si vos revenus et le taux de CSG ont augmenté, votre pension de retraite complémentaire Agirc-Arrco va alors baisser ce mois de mars. 

À l’inverse, les retraités dont les revenus et le taux de CSG ont diminué auront la bonne surprise de voir leur pension de retraite supérieure à celle des mois précédents.

Ceux pour qui rien ne change, ne verront alors rien de nouveau sur leur retraite complémentaire. C’est rappelons-le, l’Agirc-Arrco qui gère les pensions complémentaires de 13 millions de Français retraités du privé.