in

Céline Dion « plus de langue », terribles nouvelles sur son état de santé !

Céline Dion plus de langue terribles nouvelles sur son état de santé !
© Voici

Le retour sur scène de la diva franco-canadienne risque de prendre encore du temps. Céline Dion « plus de langue », terribles nouvelles sur son état de santé. Les détails dans les prochaines lignes.

Depuis l’annulation de sa série de concert à Las Vegas, la chanteuse poursuit sa longue convalescence. Mais selon de nombreuses rumeurs, les choses se seraient encore compliquées pour la mère de famille. Céline Dion « plus de langue », terribles nouvelles sur son état de santé.

« Tu me manques ».

Frappée par des spasmes musculaires, la chanteuse de 53 ans, contre son gré, a annulé sa grande tournée américaine qu’elle aurait déjà pu commencer à Las Vegas il y a quelques mois de cela.

Si de nombreuses informations ont fait état des maladies plus ou moins graves, dont certaines évoquaient même une paralysie, Céline Dion, en restant active sur les réseaux sociaux, a donné une indication sur l’origine de ses maux.

Il y a quelques jours de cela, la maman de René-Charles, Nelson et Eddy a célébré l’anniversaire de la disparition de son mari. Pour cela, elle s’est saisie de son fil Instagram afin de lui rendre un hommage poignant.

La célèbre interprète de « Pour que tu m’aimes encore » a posté par ailleurs un joli cliché, pris en noir et blanc. « Je pense à toi au moins une centaine de fois, parce que dans l’écho de ma voix, j’entends tes mots comme si tu étais là, ajoutait-elle en légende. Tu me manques », affirmait-elle avec une forte émotion.

D’après de nombreux observateurs, tous les maux de Céline Dion viendraient par ce sentiment de solitude qui s’est créé depuis la mort de René Angélil, annoncé le 14 janvier 2016.

Il « n’avait plus de langue » et « ne pouvait donc plus manger »

Élisabeth Reynaud, biographe de la diva et auteure de l’ouvrage intitulé « Céline Dion, icône et femme de cœur », a expliqué que la disparition de son mari a sonné « comme le dénouement d’une lente tragédie ».

Ses traitements l’avaient rendu « aveugle et sourd ». Pis encore, il « n’avait plus de langue » et « ne pouvait donc plus manger », rapportait l’écrivaine. « C’est Céline qui le nourrissait par sonde. Elle allait sur scène dans les paillettes et, l’heure d’après, elle nourrissait René par sonde ».