in ,

Céline Dion au plus mal : sans le vouloir, Vanessa Paradis lui a fait vivre l’enfer !

Céline Dion au plus mal : sans le vouloir, Vanessa Paradis lui a fait vivre lenfer !
© Instagram

Pendant une longue période, celle qui est devenue, au fil des ans, une icône dans l’univers musical à l’échelle planétaire, a eu du mal à accepter son physique. Tombée sans cesse dans la comparaison avec d’autres stars de sa génération, la chanteuse a vécu plusieurs épisodes de dépressions. Céline Dion au plus mal : sans le vouloir, Vanessa Paradis lui a fait vivre l’enfer !

Si la chanteuse a trouvé par la suite la solution à son problème, ce complexe était un véritable frein pour sa carrière. En voyant en effet le corps presque parfait des certaines chanteuses de son temps, elle perdait systématiquement l’estime d’elle-même. Céline Dion au plus mal : sans le vouloir, Vanessa Paradis lui a fait vivre l’enfer. Interrogée à ce sujet, la veuve de René Angelil a accepté de raconter cet épisode très éprouvant qui a marqué ses débuts dans la chanson.

« À côté de Vanessa Paradis… Je ne me sentais pas au mieux »

Le mercredi 7 septembre dernier, W9 a mis à l’honneur la star internationale, Céline Dion. Un programme où la chaîne où les fans ont pu redécouvrir les 20 plus grands tubes qui ont fait sa notoriété.

Si aujourd’hui, l’heureuse mère de trois enfants, grâce au travail remarquable de son défunt mari René Angelil, n’a plus rien à prouver, les choses n’ont jamais été faciles.

En commençant sa carrière, les fans, tout comme ses pairs, ont tout de suite reconnu le son talent. Mais l’interprète de « I’m Alive » avait eu du mal à accepter son corps.

Ce qui l’a conduit à faire appel à la médecine moderne. Dans une entrevue accordée à nos confrères du magazine Elle, la chanteuse franco-canadienne a fait une longue confidence sur son vécu.

« Quand j’ai commencé ma carrière, confessait-elle, Vanessa Paradis cartonnait avec son Joe le Taxi. À côté d’elle, se rappelait-elle avec beaucoup d’émotions, moi, la fille aux problèmes dentaires… Je ne me sentais pas du tout au mieux« .

« Je me suis transformée… »

Au plus profonde de mon être, « je voulais qu’on m’aime également », révélait-elle. Contrairement à ce qu’on raconte ici et là, elle n’a pas retouché ce corps qui l’a fait pourtant souffrir.

« Je me suis transformée sans l’aide de la chirurgie, déclarait-elle, avant d’ajouter avec autant de fierté : Le succès m’a valorisée ». Cependant, elle reste ouverte à la pratique.

« J’adorerais faire quelques trucs, a-t-elle indiqué. D’abord les lèvres, pour bien porter du rouge à lèvres, a-t-elle précisé. Je ne suis pas contre, a-t-elle fait bien mention. Mais on parle tout de même d’une lourde opération et cela peut être très dangereux ».