in

Ce retraité écope d’une amende de 882 euros pour avoir rebouché un trou sur la route, il est obligé de le déboucher !

Ce retraité écope dune amende de 882 euros pour avoir rebouché un trou sur la route, il est obligé de le déboucher !
Ce retraité écope d'une amende de 882 euros pour avoir rebouché un trou sur la route, il est obligé de le déboucher !-© iStock

Ce retraité de 72 ans écope d’une amende de 882 euros pour avoir rebouché un trou sur la route, il est désormais obligé de déboucher le nid-de-poule. Il Est Encore Temps vous fait le point.

Ce retraité écope d’une amende de 882 euros pour avoir rebouché un trou sur la route, il est obligé de le déboucher !

Claudio Trenta profite de sa retraite paisible à Barlassina, en Lombardie italienne. Le septuagénaire ne se contente pas d’être un simple retraité, il se montre également très engagé. Et il en a malgré lui, fait les frais.

Depuis trois mois, Claudio a alerté à plusieurs reprises la mairie au sujet d’un nid-de-poule présent sur un passage piéton. Ce trou, d’un diamètre de 30 centimètres, représente un danger non seulement pour les piétons mais aussi pour les véhicules qui empruntent cette voie.

Face à l’inaction de la mairie, ce retraité a voulu faire ce qu’il pensait être juste en s’occupant lui-même de ce problème.

Il décide lui-même de combler ce nid-de-poule problématique. Le retraité se rend dans un magasin de bricolage où il dépense 14€ pour acheter du goudron sec. Il décide alors de reboucher le trou par lui-même.

Claudio savoure pendant trois semaines ce sentiment du devoir accompli. Cependant, cette satisfaction a vite pris fin lorsqu’il reçoit une lettre.

À sa grande surprise, il y découvre une amende de 882 euros infligé par la mairie pour avoir réalisé un travail risqué dans un « espace public sans autorisation ni compétences » requises.

Et ironie du sort : Claudio est également contraint de déboucher le trou qu’il avait rebouché ! Sans hésiter, Claudio a décidé de partager la lettre sur Facebook, ce qui a attiré l’attention de pas mal de médias italiens sur cette affaire.

Il a déclaré au Corriere della Sera, cité par nos confrères de 324 : « S’ils pensent que je suis un idiot, ils se trompent ». Il annonce qu’il ne compte pas en rester là.

« Ils m’ont provoqué, alors maintenant je vais présenter une contre-plainte au conseil pour négligence« , prévient-il tout en affirmant qu’il refuse au passage, de déboucher le trou en question.

« Ce n’est pas comme ça que ça se passe  » !

« Je suis désolé aussi, mais ce n’est pas comme ça que ça se passe « , lui a fait savoir le maire de la commune, Piermario Galli.

« Ce concitoyen, poursuit-il a tendance à signaler toute sorte de dysfonctionnement ou de bizarrerie, du bidon par terre aux sacs-poubelles déplacés ou non ramassés, en passant par les nids-de-poule. Imaginez si demain d’autres citoyens se mettent à refaire les enseignes : cela n’a ni queue ni tête ».