in

Ce nouveau barème voté par les députés permettent à beaucoup de Français de payer moins d’impôt sur le revenu

Ce nouveau barème voté par les députés permettent à beaucoup de Français de payer moins dimpôt sur le revenu
© Adobestock

Ce nouveau barème voté par les députés permettent à beaucoup de Français de payer moins d’impôt sur le revenu. Explications.

Présenté ce 26 septembre dernier dans le projet de loi de finances (PLF) présenté en Conseil des ministres, ce nouveau barème voté par les députés permettent à beaucoup de Français de payer moins d’impôt sur le revenu pour l’année 2023.

Impôt sur le revenu : grâce à ce nouveau barème voté par les députés, les Français vont payer beaucoup moins !

Ce dernier a été voté ce mardi 4 octobre, en commission des Finances à l’Assemblée nationale. Les tranches du barème sont revalorisées pour tenir compte de l’inflation de ces derniers mois. Une hausse de 5,4% a été décidée.

« Il est proposé d’indexer le barème de l’impôt sur le revenu applicable aux revenus de l’année 2022 dans les mêmes proportions que l’inflation, afin de maintenir un niveau d’imposition identique à revenus stables en euros constants. En l’absence d’une telle indexation, les impôts des Français auraient augmenté de l’ordre de 6,2 Md€ », ont fait savoir les députés.

Ce même barème avait d’ores et déjà été revalorisé de 1,4% pour l’année passée. Les revenus seront déclarés au printemps 2023. Voici les tranches applicables pour l’année prochaine.

  • 0% pour un revenu imposable inférieur à 10 777 €.
  • 11% pour un revenu compris entre 10 777 € et 27 478 €.
  • 30% pour un revenu compris entre 27 478 € et 78 570 €.
  • 41% pour un revenu compris entre 78 570 € et 168 994 €.
  • 45 % pour un revenu supérieur à 168 994 €.

Voici un exemple-type qui illustre ce nouveau barème.

Voici un exemple proposé par le site spécialisé Previssima.fr. pour illustrer ce nouveau barème. C’est l’exemple d’une femme célibataire sans enfant disposant d’un revenu net imposable de 55 000 €.

Son impôt sur le revenu va être progressif : il ne sera pas taxé sur les 10 777 premiers euros, mais se fera appliquer un taux de 11 % sur la tranche allant de 10 777 € à 27 478 €, puis un taux de 30 % sur la dernière tranche allant jusqu’à 55 000 €.

Après calcul, son impôt sur le revenu sera finalement de 10 093,71 €.