in ,

Carburation à l’éthanol : faut-il toujours utiliser le boîtier homologué ?

carburation-a-lethanol-faut-il-toujours-utiliser-le-boitier-homologue 

Face à la flambée des prix du carburant, utiliser la carburation à l’éthanol fait partie des alternatives pour les véhicules essence. Toutefois, on se pose toujours la question sur la sécurité de ce procédé avec ou sans boîtier homologué. On parle là du boîtier E85.

Le boîtier homologué : pour la protection de l’utilisateur

Un boîtier homologué préserve la garantie commerciale et la garantie des vices cachés. Ainsi, le constructeur n’aura aucune responsabilité en cas de souci si on ajoute de l’E85 sans l’outil en question. De ce fait, il faut toujours un boîtier homologué par l’État pour changer de carburation en toute sérénité.

Dans la foulée, on pourra aussi avoir une nouvelle carte grise en toute légalité. Il faut savoir qu’en France, il n’existe que quatre fabricants qui proposent ces outils. On compte parmi eux Borel, BioMotors, eFlexFuel et Flexfuel.

On note que l’E85 constitue une excellente alternative à l’essence sur le plan économique. En effet, ce carburant coûte deux fois moins cher au litre que le SP95. Au 07 juillet dernier, on pouvait avoir 1L d’éthanol pour 0,870€ contre 2,061€ pour l’essence. D’ailleurs, on peut l’utiliser sur plusieurs modèles de voitures avec un âge, une cylindrée et des pièces différentes.

Carburation à l’éthanol : on connaît les véhicules compatibles

Dans tous les cas, il faut laisser de côté les anciens véhicules dotés de carburateur. De plus, on doit encore modifier les gicleurs et l’allumage pour la carburation à l’éthanol. En effet, l’opération présente des risques de détérioration de la mécanique. On pense notamment aux joints, au réservoir, au pot d’échappement et bien d’autres.

D’un autre côté, les modèles de véhicules des années 2000 offrent plus de facilité pour la carburation à l’éthanol. En effet, les carburants modernes ont un certain niveau d’éthanol. Par exemple, il pourrait s’agir de 10 d’éthanol pour le SP95-E10. Ainsi, en injectant de l’éthanol dans le moteur, il se lance un jeu entre la sonde lambda et le calculateur.

Toutefois, le super éthanol ne possède qu’un moindre pouvoir énergétique. Cela vient du fait qu’on y trouve beaucoup moins de sans-plomb. De ce fait, le bloc essence adaptera la gestion du carburant.

L’astuce pour le remplissage du réservoir d’éthanol

Il faut savoir qu’un mélange pas assez riche pourrait faire apparaître un témoin sur le tableau de bord. En général, les adeptes de l’E85 remplissent progressivement leur réservoir de ce carburant avec du Sans Plomb.

En s’ils ne font qu’un mélange de petite quantité au début, cela peut aller jusqu’à un mélange 50/50. Et en utilisant le boîtier homologué, la consommation diminue davantage. En effet, cet outil va alerter le moteur du changement de carburation. On note que des spécialistes ont connaissance de la marche à suivre pour l’entretien à faire au quotidien.

Dans ce cas-là, on conseille de les consulter pour préserver le moteur. En somme, il faut savoir aussi qu’il existe des modèles de série qui adhèrent à l’E85 d’entrée. On compte parmi eux la Toyota Prius qui accepte facilement le mélange. Il y a également la marque Ford et Land Rover qui mettent à disposition la bicarburation «Flexfuel» sur certains modèles.