in

CAF: toutes les aides pour avoir son permis de conduire pas très cher

CAF: toutes les aides pour avoir son permis de conduire pas très cher
CAF: toutes les aides pour avoir son permis de conduire pas très cher !-© Adobestock

Selon les chiffres dévoilés par le ministère de l’Intérieur, le code et le permis de conduire coûtent à peu près 1.800 €, voire plus cher en cas d’échec aux épreuves. Cela peut aller jusqu’à plus de 2000€… Un coût qui n’est pas donné à tout le monde, notamment aux petits budgets.

Fort heureusement, vous pouvez toujours compter sur les aides de la CAF pour financer votre permis de conduire et l’avoir à un tarif pas très cher.

Plus d’un million de candidats passent le permis B chaque année

Le passage du permis B s’effectue en deux étapes : un examen théorique (code de la route) puis un examen pratique. En France, il rassemble chaque année plus d’un million de candidats selon les chiffres du gouvernement.

L’équipe rédactionnelle d‘Il Est Encore Temps vous fait le point sur les nombreux dispositifs qui permettent de réduire la facture. Ils diffèrent selon votre âge ou vos conditions de ressources.

CAF: aides pour avoir son permis de conduire pas très cher

Une aide peut être octroyée aux apprentis qui souhaitent passer le permis de conduire. « Pour toucher cette aide fixée à 500€, il faut adresser son dossier au centre de formation des apprentis », Est-il expliqué sur le site de la Caf. Cette aide ne peut être versée qu’une seule fois, quelque soit les frais engagés pour le passage du permis.

Le CPF peut aussi être utilisé pour financer l’examen du permis de conduire, allant de la catégorie B à DE.

« Pour profiter de ce dispositif, indique le site du service public, il faut que l’obtention du permis soit nécessaire dans le cadre de l’activité professionnelle ». Il faut obligatoirement s’adresser à une auto-école agréée déclarée comme organisme de formation.

Le permis à un euro par jour est un dispositif mis en place spécifiquement pour les jeunes de 15-25 ans. Cette aide leur permet de « bénéficier d’une facilité de paiement de leur formation au permis de conduire ».

Si le coût total de la formation demeure le même, celui-ci est pris en charge par un établissement financier partenaire de l’État, sous forme de prêt. « Les intérêts sont remboursés par le gouvernement », précise le Service Public. La formation doit être effectuée dans une auto-école agréée.

« Certaines catégories de chômeurs peuvent aussi profiter d’une aide financière pour passer la catégorie B du permis de conduire », indique l’administration.

Seuls les demandeurs d’emploi de catégorie A, B ou D « formation » et « contrat de sécurisation professionnelle » pourront en bénéficier. Au même titre que les contrats aidés. Ce coup de pouce est directement versé par Pôle Emploi à l’auto-école. Elle peut aller jusqu’à 1200 euros.