in

CAF : cette aide qui peut vous faire gagner jusqu’à 428€

CAF : cette aide qui peut vous faire gagner jusquà 428€
CAF : cette aide qui peut vous faire gagner jusqu'à 428€ !-© Adobestock

Cette aide de la CAF méconnue du grand nombre peut vous rapporter jusqu’à 428 euros. Qui peut prétendre à ce coup de pouce ? On vous en dit plus dans les lignes qui suivent…

CAF : cette aide qui peut vous faire gagner jusqu’à 428€

Cette allocation s’adresse tout particulièrement aux parents isolés afin qu’ils puissent avoir un revenu en cas d’arrêt d’activité pour s’occuper de leurs enfants.

« Dès votre premier enfant (né ou adopté) et pour chaque nouvel enfant, vous pouvez bénéficier de la prestation partagée de l’éducation de l’enfant si vous cessez ou réduisez votre activité professionnelle pour élever votre ou vos enfant(s) », précise le site de la Caf.

Pour bénéficier de PreParE, l’enfant doit être âgé de moins de 3 ans (ou 20 ans en cas d’adoption) et le parent doit avoir au moins 8 trimestres de cotisations vieillesse sur une période variable en fonction du nombre d’enfants dans le foyer.

Le montant de la prestation partagée d’éducation de l’enfant dépend d’un certain nombre de critères.

En cas de cessation totale d’activité, il est possible de gagner jusqu’à 428,71€ par mois.

Ce montant est réduit à 277,14€ par mois en cas de cessation partielle d’activité (mi-temps ou moins).

Pour les parents qui choisissent de conserver entre 50% et 80% de leur activité professionnelle, cette prestation diminue à 159,87€ par mois.

Par ailleurs, vous pouvez cumuler 2 allocations PreParE. Mais dans ce cas, le montant total des deux versements combinés est limité à 428,71 euros.

Cette autre aide sur laquelle les parents peuvent compter…

Dans le même ordre d’idée, les parents peuvent aussi compter sur l’AJPP ou allocation journalière de présence parentale.

« Si vous vous occupez de votre enfant gravement malade, accidenté ou handicapé, l’Ajpp vous est versée. Son montant journalier est de 58,59 euros ou de 29,30 euros pour une demi-journée », indique l’organisme verseur.

« Si vous supportez également les dépenses liées à l’état de santé de votre enfant, un complément de 112,23 euros par mois peut être accordé, sous certaines conditions ».