in

CAF : ces 315€ que vous oubliez de réclamer !

CAF : ces 315€ que vous oubliez de réclamer !
© AdobeStock

CAF : ces 315€ que vous oubliez de réclamer ! De quel paiement s’agit-il ? On vous fait le point dans les lignes qui suivent…

De nombreux particuliers ne pensent pas à demander les prestations sociales auxquelles ils ont droit. CAF : ces 315€ que vous oubliez de réclamer !

Ces 10 milliards d’euros que les Français ne réclament pas.

Selon une récente enquête, 10 milliards d’euros par an ne seraient pas réclamés par leurs potentiels bénéficiaires.

Ces chiffres ont d’ailleurs été confirmés par une étude très fouillée de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

Le revenu de solidarité active (RSA) rappelons-le, garantit un montant minimal de ressources aux personnes sans travail ou un complément pour ceux à revenus d’activité faibles.

Selon des données de la Drees qui remonte à 2018, 600 000 ménages en moyenne, soit un tiers des foyers éligibles, ne recourent pas au RSA chaque trimestre, et un cinquième de façon durable.

Et pourtant, le montant de RSA auquel ils pourraient prétendre peut aller jusqu’à 330€ en moyenne par mois.

« Au total, est-il souligné, les sommes non versées du fait du non-recours au RSA atteindraient 750 millions d’euros, par trimestre ».

A quoi la faute ? A des démarches administratives (beaucoup) trop lourdes, à des difficultés pour comprendre si on est éligible ou non, probablement, à une méconnaissance totale de certains droits. Parfois encore à l’oubli, tout simplement.

Ce taux de non-recours est plus important pour les personnes en couple sans enfant, diplômées, jeunes, propriétaires, résidant dans des territoires ruraux ou en agglomération parisienne.

« Ainsi, 16% des femmes seules avec enfants éligibles à la prestation seraient en situation de non-recours au RSA contre la moitié (49%) des couples éligibles sans enfant. Il en va de même pour 15% des locataires en HLM contre 33% des locataires du parc privé et 61% des propriétaires (y compris accédants) ».

« Un cinquième des foyers éligibles résidents dans une agglomération de taille moyenne seraient non-recourants contre presque la moitié dans les unités urbaines de moins de 5 000 habitants ou dans celle de Paris« , détaille la Drees.

La Cour des comptes souhaite une réforme du RSA.

Ce taux de non-recours au RSA n’a pas bougé depuis 2010. La Cour des comptes vient à cet effet, de réclamer une réforme du RSA.

Elle recommande la simplification du versement de l’allocation, en « améliorant l’ensemble des outils, dont la téléprocédure, les simulations et l’automatisation de la déclaration trimestrielle ».