in

CAF : ce paiement de 330 euros par mois que certains Français oublient de réclamer !

CAF : ce paiement de 330 euros par mois que certains Français oublient de réclamer !
© MarsActu

CAF : ce paiement de 330 euros par mois que certains Français oublient de réclamer ! On vous explique tout en détail !

CAF : ce paiement de 330 euros par mois que certains Français oublient de réclamer ! On parle ici d’environ 1/3 des bénéficiaires du RSA.

« 34% des foyers qui ont droit au RSA ne font pas valoir leurs droits » !

« 34% des foyers qui ont droit au RSA ne font pas valoir leurs droits pour en bénéficier chaque trimestre », selon une étude publiée par la DREES ( Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques). Le montant auquel ils pourraient prétendre s’élèverait en effet à 330 euros par mois et par famille ».

« Les sommes non-versées du fait de ce non-recours atteindraient quelque 750 millions d’euros par trimestre« , souligne la Drees qui détaillait le profil des personnes concernées.

« Ainsi, 16% des femmes seules avec enfants éligibles à la prestation seraient en situation de non-recours au RSA contre la moitié (49%) des couples éligibles sans enfant« , est-il indiqué.

« Il en va de même pour 15% des locataires en HLM contre 33% des locataires du parc privé et 61% des propriétaires (y compris accédants) ».

« Un cinquième des foyers éligibles résidents dans une agglomération de taille moyenne seraient non-recourants contre presque la moitié dans les unités urbaines de moins de 5 000 habitants ou dans celle de Paris », détaillait la Drees qui révèle que le taux de non-recours au RSA n’a pas changé depuis 2010.

La Cour des comptes réclame une réforme du RSA.

La raison ? Pour toucher le RSA, il faut actualiser ses ressources. Une démarche que beaucoup de personnes ne prennent pas le temps de faire. Dans ce sens, la Cour des comptes vient de réclamer une réforme du RSA.

Elle demande à ce que les procédures de versement des allocations puissent être « simplifiées », en « améliorant l’ensemble des outils, dont la téléprocédure, les simulations et l’automatisation de la déclaration trimestrielle ».

Le RSA rappelle la Cour des comptes, a été mis sur pied afin d’éviter que les bénéficiaires ne finissent dans une grande pauvreté. Il a supprimé les « trappes à inactivité », avec une incitation financière à la reprise du travail.

Depuis 2009, année de sa consécration, le nombre de bénéficiaires du RSA a progressé de 46% pour parvenir à quelque 2 millions de personnes. La dépense nécessaire pour financer le RSA a atteint le montant de 15 milliards d’euros courant 2019.