in ,

Bruno (12 Coups de midi) : que devient le plus grand champion du jeu ?

Bruno (12 Coups de midi) : que devient le plus grand champion du jeu ?
© TF1

Plusieurs mois après son élimination, personne n’est parvenu à égaler ses exploits. Si les fidèles téléspectateurs de TF1 ont misé sur Laurent, le professeur de philosophie n’a même pas pu dépasser la barre symbolique des 100 participations. Bruno (12 Coups de midi) : que devient le plus grand champion du jeu ?

Le seul candidat qui a réussi à mettre au rouge tous les compteurs de l’émission méridienne de Jean-Luc Reichmann s’est confié longuement dans les colonnes de Télé Star ce samedi 28 mai 2022. Bruno (12 Coups de midi) : que devient le plus grand champion du jeu ?

Bruno fait son retour au petit écran plus tôt que prévu

Bruno est reparti du jeu culte avec 1.026.107€ de gains (vitrines de cadeaux compris) au bout de 252 émissions. Il a pu au total encaisser la somme de 700 000€.

« On parle souvent de famille, je pense que c’est vrai. Car beaucoup sont devenus des amis. Je les reverrai, peut-être dans le cadre de l’émission ou des primes si on m’invite gentiment. Mais sinon je pense que j’en reverrai beaucoup en dehors. Merci à tout le monde… », indiquait-il à l’époque où il était encore à l’antenne.

Bruno sera sur France 2, ce samedi 4 juin 2022 pour participer au nouveau numéro du Club des invincibles, produit par Nagui.

Les 12 coups de midi (TF1) : Ce que Bruno a fait de ses gains

Pour l’occasion, Télé Star a interviewé le trentenaire. Bruno raconte avoir bien profité de son début d’année. Grâce à ses gains, il a pu concrétiser son rêve de se rendre au parc d’attraction Disneyland à Orlando (Etats-Unis).

Il était accompagné de son cousin et de sa cousine dans ce périple, qu’il n’aurait jamais cru pouvoir se payer un jour.

Côté emploi, il n’a pas encore retrouvé de travail. Avec ses 700 000€, le champion a investi dans le domaine de l’immobilier, en vue de pérenniser ses gains.

« Ça me laisse le temps de réfléchir à la suite. C’est un luxe« , reconnaît-il auprès de Télé Star. À part ce voyage et ses investissements, rien n’a vraiment changé.

En dehors des plus fidèles téléspectateurs des 12 coups de midi, Bruno confie ne pas trop se faire arrêter dans la rue.

« Je ne suis pas Madonna, il n’y a pas d’hystérie autour de moi !« , concluait-il.