Brigitte Macron, cette question dans les 12 coups de midi qui a mis la Première dame mal à l’aise !

Brigitte Macron cette question dans les 12 coups de midi qui a mis la Première dame mal à laise !
© TF1 / Télé star

De passage à l’antenne de la première chaîne, l’ancienne professeure de Français a été prise au dépourvu par l’ambiance qui y régnait. Brigitte Macron, cette question dans les 12 coups de midi qui a mis la Première dame mal à l’aise. Les détails dans les prochains jours.

publicité

Dans le cadre de la promotion de la Fondation des Hôpitaux ainsi que la collecte des fameuses pièces jaunes pour les enfants, l’épouse d’Emmanuel Macron multiplie les apparitions publiques, plus particulièrement sur les plateaux télé. Brigitte Macron, cette question dans les 12 coups de midi qui a mis la Première dame mal à l’aise.

« Je vous remercie de ne pas m’interroger sur le foot »

Accompagnée par Didier Deschamps pour le projet pièces jaunes, les deux personnalités ont marqué un moment particulièrement intense sur le plateau 12 coups de midi.

publicité

Face aux questions portées sur la thématique de sport, Brigitte Macron n’a pas caché son désarroi. Il est possible que ce domaine ne l’intéresse pas. Le contraire alors de son acolyte, le coach de l’équipe de France.

Sans tenir compte à cette possibilité, la première série de question qui a débuté le programme des 12 Coups de midi c’est effectivement le sport. Mise mal à l’aise, Brigitte Macron tente d’avertir Jean-Luc Reichmann.

publicité

« Je vous remercie de ne pas m’interroger sur le foot » , annonçait-elle avec un brin de nervosité dans sa voix.

Mais cela n’a pas empêché Jean-Luc Reichmann de poser tout de même la question. En se montrant de plus en plus gênantes, les interrogations ont beaucoup embarrassé Brigitte Macron, présente en direct sur le plateau des 12 coups de midi.

publicité

Les choses ne se sont pas arrêtées là. Confrontée à une autre question sur la même thématique, le spot, Brigitte Macron s’est retournée vers son acolyte spécialiste. On lui a donc demandé de s’expliquer sur l’aile de pigeon.

« C’est un geste technique… »

Didier Deschamps accepte alors de l’expliquer à cœur joie. « C’est un geste technique… » , débutait-il en mimant ce mouvement à l’aide de sa main. Un geste qui a provoqué la curiosité de Jean-Luc Reichmann.

« Un geste technique… Pas ta-que-tique (tactique) ? Te-que-nique (technique) », lâchait-il. En s’appuyant sur le terme « nique », cela a provoqué un fou rire…Mais pas Brigitte Macron.

publicité