in

Bonne nouvelle, Emmanuel Macron annonce 100 à 230€ d’augmentation de salaire, les Français concernés

Bonne nouvelle, Emmanuel Macron annonce 100 à 230€ daugmentation de salaire, les Français concernés
Bonne nouvelle, Emmanuel Macron annonce 100 à 230€ d'augmentation de salaire, les Français concernés !-© iStock

Le président de la République passe à l’éducation et au chômage après la promulgation de la loi sur les retraites. 

Bonne nouvelle pour les Français concernés par l’annonce faite récemment par Emmanuel Macron lors de son voyage dans l’Hérault : il promet jusqu’à 100 à 230€ d’augmentation de salaire !

Bonne nouvelle, Emmanuel Macron annonce 100 à 230€ d’augmentation de salaire, les Français concernés

Le Chef de l’Etat sort le grand jeu pour faire oublier la réforme des retraites et annonce une hausse de salaire pour les enseignants. Après Alsace, Hérault, le président multiplie les annonces.

Ainsi, lors de sa visite dans un collège héraultais, il a déclaré que « tous les enseignants bénéficieraient d’une augmentation de salaire allant jusqu’à 230 euros nets en plus par mois ».

L’objectif est de mettre « tout le monde au-dessus de 2000 euros », avec « une hausse de rémunération socle de 100 à 230 euros par mois, sans condition, pour tous les niveaux de carrière ».

Cette mesure s’accompagnera également de la possibilité de missions de volontariat pouvant représenter « jusqu’à 500 euros » de rémunération supplémentaire.

Emmanuel Macron souhaite ainsi « mieux reconnaître et mieux payer les professeurs ».

Cette annonce fait suite à sa promesse de campagne en 2022 d’une hausse inconditionnelle de 10 % des salaires des enseignants, assortie d’une augmentation conditionnée à de nouvelles missions, rappelle La Tribune.

« Si l’objectif était de créer un choc d’attractivité, on en est loin » !

Cependant, les enseignants restent sceptiques quant à cette mesure et estiment qu’elle est insuffisante pour combler la perte de pouvoir d’achat face à l’inflation.

« Évidemment, les 100 à 230 euros, on va les prendre. Mais si l’objectif était de créer un choc d’attractivité, on en est loin », indique Sophie Vénétitay, SG du Snes-FSU, premier syndicat lycéen.

Les syndicats font le parallèle avec la réforme des retraites, qui a été mise en place malgré leur opposition.

Pour le président, ces déplacements sont l’occasion de se montrer « au contact » des revendications et des mécontentements des Français.

Toutefois, comme lors de ses précédentes visites, des manifestants ont exprimé leur opposition à la réforme des retraites en lançant des œufs et des pommes de terre.