in ,

Beurre sans huile de palme : faites attention à cette étiquette mensongère

Beurre sans huile de palme : faites attention à cette étiquette mensongère
© iStock

Beurre sans huile de palme : faites attention à cette étiquette mensongère. 60 millions de consommateurs alerte sur ce produit vendu en grandes surfaces.

L’huile de palme compte parmi les produits alimentaires les plus controversés.  Sa consommation excessive peut en effet, engendre de sérieuses conséquences sur le système cardiovasculaire. Plusieurs produits vendus dans nos supermarchés en contiennent. Nous en avalons sans vraiment le savoir. Beurre sans huile de palme : faites attention à cette étiquette mensongère.

Un produit de la marque Primevère dans le collimateur de 60 millions de consommateurs

Soyez très vigilant sur la présence de cette huile lorsque vous effectuez vos achats. De plus en plus de marques vantent leurs produits “garantis sans huile de palme”, afin d’amener le consommateur à l’achat.

Ces allégations, dénonce récemment le magazine 60 millions de consommateurs, peuvent se révéler fausses. Un produit de la marque Primevère est aujourd’hui pointé du doigt par le magazine.

Sur l’emballage d’une barquette de margarine, le sigle “sans huile de palme” est affiché en grand. Tout semble faire croire, à première vue, que ledit produit est bon pour la santé : packaging vert, la mention “riche en oméga-3”…

D’ailleurs, la plaquette vante ses mérites pour ce qui est de favoriser la réduction du cholestérol. Mais finalement, ce n’est qu’une entourloupe commerciale.

De l’huile de palme était présente dans la composition d’une margarine affichée sans huile de palme.

L’association a remarqué que de l’huile de palme était présent dans la composition d’une margarine affichée sans huile de palme, tel qu’indiqué dans les colonnes de 20Minutes.

Primevère nous explique qu’il s’agit d’une erreur d’impression et garantit que cette margarine n’en contient pas. Et laisse les produits en rayon. De quoi laisser le consommateur dans la confusion”, révèle l’association dans un post sur Instagram.

« Méfiez-vous des allégations et vérifiez la composition des aliments. En cas de contradiction, n’achetez pas ! », incite à la vigilance 60 millions de consommateurs.

Dans le fil des commentaires, les followers s’indignaient de ce marketing mensonger. Prenez le temps de vérifier la composition des aliments que vous achetez.

Primevère confirme qu’un message erroné avait été imprimé sur le paquet : « Au dos de la barquette, à côté du tableau des valeurs nutritionnelles, une mention « ce produit contient de l’huile de palme certifiée durable » a été ajoutée par erreur, explique l’entreprise.