« Bébés Coca » : les dangers de ce fléau qui ravage la santé des enfants

Bébés Coca : les dangers de ce fléau qui ravage la santé des enfants
© iStock

Alerte aux « Bébés Coca » : les dangers de ce fléau qui ravage la santé des enfants. Plus de détails dans les lignes qui suivent…

« Bébés Coca » : les dangers de ce fléau qui ravage la santé des enfants. Ce problème inquiète énormément les professionnels de santé.

« Bébés Coca » : ce fléau qui met en danger la santé des enfants

Les « bébés Coca » font référence aux jeunes enfants de moins de 6 ans qui souffrent de caries précoces à cause d’une surconsommation de boissons sucrées.

Les dents de laits sont ainsi tachées voire noires à cause des caries. Les « bébés Coca » risquent de se faire arracher toutes leurs dents avant même qu’elles ne tombent naturellement.

Les enfants comme les bébés, ont des dents en très mauvais état en raison de la consommation excessive de boissons sucrées, dont le Coca. Une récente enquête a révélé que les biberons de ce soda se multiplient dans les poussettes.

Si cette habitude paraît presque anodine, ses conséquences peuvent être graves, dans les cas les plus sévères. Les dentistes se trouvent aujourd’hui de plus en plus confrontés à des cas de caries précoces.

« On parle de caries précoces quand elles surviennent chez des enfants de moins de six ans« , est-il indiqué.

« Dans certains cas, les premières taches sur les dents se manifestent bien avant. Nous voyons parfois des patients d’un an qui ne possèdent que quatre dents, toutes cariées. Il ne reste alors plus que les racines et nous n’avons pas d’autre solution que les extraire« , fait savoir Angéline Blanc, autrice d’une thèse sur les caries précoces.

Qui sont les plus concernés par ce fléau ?

Les enfants touchés par ce fléau viennent souvent de milieux défavorisés.

« Nous accompagnons des parents en grande précarité sociale, qui ne savent parfois pas lire. Ils pensent bien faire et n’ont pas conscience que ce qu’ils font consommer à leurs enfants peut être nocif. Certains ne reçoivent que des biberons de Coca ou d’Ice tea…« , témoigne Stéphanie Leclarc, responsable petite enfance au sein de l’Établissement public départemental pour soutenir, accompagner, éduquer (EPDSAE) à Lille, auprès de Médiacités.

Beaucoup de parents ne prennent en effet conscience des conséquences néfastes de l’ingestion de sodas à un très jeune âge, que très tard. La prévention apparaît reste la seule solution viable. Il faut prévenir de la nocivité des boissons sucrées

En 2020, deux Etats mexicains ont interdit la vente des boissons sucrées aux moins de 18 ans. Angéline Blanc espère que la France suive cette voie, et interdire la consommation de ces boissons au moins de 6 ans.