Bac de français 2023 : une erreur dans le sujet, la panique s’empare des élèves et des examinateurs !

Bac de français 2023 : une erreur dans le sujet, la panique sempare des élèves et des examinateurs !
Bac de français 2023 : une erreur dans le sujet, la panique s'empare des élèves et des examinateurs !-© iStock

Une erreur dans le sujet d’un des épreuves du bac de français 2023 ce jeudi matin, la panique s’empare des élèves et des examinateurs ! On vous donne tous les détails.

Bac de français 2023 : une erreur dans le sujet, la panique s’empare des élèves et des examinateurs !

Plus de 500 000 élèves de première ont affronté l’épreuve écrite du bac de français le jeudi 15 juin.

À 8 heures, au début de l’épreuve, tout se passe sans ambages. Les candidats avaient le choix entre le commentaire d’un extrait du texte de Diderot, « Salon de 1767 », et trois sujets de dissertations.

Les lycéens en filière générale ayant préféré le commentaire de texte ont connu un vent de panique à cause d’une faute de frappe qui n’avait été signalé qu’après 1h30 du début de l’épreuve.

Comme expliqué par nos confrères du Parisien, le mot « lien » s’est glissé à la place de « lieu », modifiant ainsi tout le sens de la phrase : « De ce lien, jusqu’aux habitants des villes, jusqu’aux demeures du tumulte, au séjour de l’intérêt des passions, des vices, des crimes, des préjugés, des erreurs, il y a loin. » (Ligne 16)

Beaucoup des élèves concernés ont été déstabilisés par cette erreur. « C’est ma toute première épreuve au Bac et ça m’a fait paniquer. », Confie auprès du Parisien, une certaine Julia.

« Alors que j’avais terminé mon brouillon (je me laisse environ une heure pour le faire), des gens ont débarqué dans la salle d’examen pour nous dire qu’il y avait des erreurs dans le texte », raconte au quotidien francilien, la lycéenne de 17 ans.

« Ça changeait toute la tournure de la phrase, déplorait l’adolescente. En plus, cette intervention m’a beaucoup déconcentrée et fait modifier mon plan en catastrophe ».

Le ministère de l’Éducation nationale réagit !

De quoi faire réagir en masse sur les réseaux sociaux. « J’ai fait un paragraphe entier sur le lien pour qu’on me dise après 1h30, que ce n’était pas lien en fait c’était lieu… », commente un des candidats. « Ce n’est pas comme si le texte n’était pas dispo sur Internet ou que c’était le Bac », réagit un autre.

Mais comme l’a assuré le service presse du ministère de l’Éducation nationale auprès du Le HuffPost, une telle erreur « n’appelle pas à faire repasser l’examen ».